Vladimir Guerrero portera la casquette des Angels au Temple

Vladimir Guerrero a décidé de devenir le premier représentant... (Photo Marcio Jose Sanchez, archives AP)

Agrandir

Vladimir Guerrero a décidé de devenir le premier représentant des Angels au Temple de la renommée du baseball au lieu du dernier des Expos.

Photo Marcio Jose Sanchez, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Même s'il a joué plus longtemps avec les Expos de Montréal et qu'il y a obtenu de meilleures statistiques offensives qu'avec les Angels de Los Angeles, c'est avec la casquette de ces derniers que Vladimir Guerrero fera son entrée au Temple de la renommée.

Guerrero a fait part de son choix lors de la conférence de presse officielle du Temple, jeudi, dans un hôtel de New York.

«Ça a été un choix très difficile, a-t-il déclaré par le truchement de l'interprète Jose Mota. J'ai même pensé aux Rangers du Texas, seule équipe avec laquelle j'ai participé à la Série mondiale. Aujourd'hui, je représente toutes les équipes pour lesquelles j'ai joué.»

L'ex-voltigeur, qui a passé huit de ses 16 saisons dans les Majeures avec les Expos, a été intronisé mercredi. Son nom s'est retrouvé sur 392 des 422 bulletins dans ce scrutin mené auprès des Chroniqueurs de baseball d'Amérique, soit 92,9%.

Guerrero, qui a aussi évolué pour les Orioles de Baltimore, a disputé 1004 rencontres avec les Expos, au cours desquelles il a récolté 1215 coups sûrs, dont 226 doubles et 234 circuits. Il a produit 702 points, en plus d'en marquer 641.

En comparaison, au cours des six campagnes disputées en Californie, le Dominicain de 42 ans a joué 846 matchs, frappé 1034 coups sûrs, 194 doubles et 173 circuits. Il y a aussi produit et marqué moins de points. Guerrero y a aussi maintenu des moyennes au bâton, de présence sur les sentiers et de puissance inférieures à celles qu'il avaient obtenues à Montréal.

Au total, le natif de Nizao a frappé 2590 coups sûrs, dont 477 doubles et 449 circuits, pour des moyennes de ,318/,379/,553. En plus de produire 1496 points, Guerrero n'a été retiré que 985 fois sur des prises et n'a jamais connu une saison de plus de 95 retraits au bâton, un fait d'armes chez les frappeurs de puissance, d'autant plus que Guerrero n'était pas reconnu pour sa patience, comme en font foi ses 737 buts sur balles.

Par contre, c'est à Anaheim qu'il a goûté au succès: les Angels ont gagné le titre de la section Ouest de l'Américaine lors de cinq de ses six saisons. C'est aussi à Anaheim qu'il a remporté son unique titre de joueur par excellence, en 2004.

Il a participé à autant de matchs des Étoiles avec les Expos qu'avec les Angels, soit quatre. Il a été sélectionné une dernière fois avec les Rangers, à l'âge de 35 ans, en 2010.

En faisant ce choix, Guerrero a donc décidé de devenir le premier représentant des Angels à Cooperstown au lieu du dernier des Expos, dont la casquette orne les plaques de Gary Carter, Andre Dawson et Tim Raines.

«Je n'oublierai jamais mes années passées à Montréal. Elles ont été très spéciales, a-t-il expliqué. Mais c'est à Anaheim où j'ai appris à gagner. (...) J'y ai pensé longtemps, car les partisans canadiens comptent beaucoup pour moi. Mais de faire mon entrée au Temple en tant que membre des Angels est énorme à mes yeux. Ce sont eux que je représente maintenant.»

C'est une décision qui n'est pas pour déplaire à Dino Ebel, l'adjoint au gérant des Angels Mike Scioscia, et grand ami de Guerrero.

«Je sais que je suis biaisé, car je travaille pour l'organisation, mais je suis heureux qu'il fasse son entrée au Temple comme représentant des Angels, a-t-il déclaré au cours d'un entretien téléphonique avec La Presse canadienne. C'est un honneur qui rejaillira sur toute l'organisation.»

Ebel, qui s'est joint au personnel de Scioscia en 2005, s'est rapidement lié d'amitié avec Guerrero.

«J'étais instructeur au troisième but à mon arrivée et nous discutions sans cesse. On savait qu'il allait jouer à tous les jours, alors je me chargeais de prendre soin de lui, de prendre de ses nouvelles ainsi que de sa famille. C'est comme ça que nous sommes devenus bons amis.»

Même s'il refuse de s'en attribuer le mérite, Ebel a joué un certain rôle dans les succès qu'a connus Guerrero: c'est lui qui était chargé de lancer les entraînements au bâton aux partants des Angels. Il a même accompagné Guerrero au match des étoiles de 2007, à San Francisco, où Guerrero a remporté le concours de circuits.

«Il a probablement regardé plus de lancers pendant ce concours de circuits que pendant toute sa carrière!, s'est rappelé Ebel. Il avait un excellent plan de match pour ce concours. Il a pris son temps. Il a attendu les lancers au centre du marbre ou légèrement à l'intérieur à la hauteur de la ceinture: ses zones favorites. Dans les matchs, c'était différent!»

Guerrero a été élu en compagnie de Chipper Jones, Jim Thome et Trevor Hoffman par les membres de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique. Jack Morris et Alan Trammell ont été élus par le comité des vétérans le mois dernier. Ils feront officiellement leur entrée à Cooperstown le 29 juillet, lors de la cérémonie d'intronisation.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer