• Accueil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Les Tigers habitués de connaître des débuts de saison cahoteux 

Les Tigers habitués de connaître des débuts de saison cahoteux

Le gérant des Tigers Brad Ausmus et le... (Photo Paul Sancya, archives Associated Press)

Agrandir

Le gérant des Tigers Brad Ausmus et le lanceur Justin Verlander.

Photo Paul Sancya, archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Noah Trister
Associated Press

La tendance est routinière pour le gérant des Tigers de Detroit Brad Ausmus: ses hommes commencent la saison sur les chapeaux de roue et semblent s'établir comme l'une des puissances du Baseball majeur, avant de traverser un passage à vide et de retourner rapidement à ,500.

Ç'a de nouveau été le cas cette saison. Les Tigers ont présenté une fiche de 7-3 avant de perdre six de leurs sept matchs suivants.

«En ce moment, la chimie n'est pas au rendez-vous, a confié Ausmus. Nous n'obtenons pas ce que nous voulons en attaque, mais honnêtement, le problème est au monticule. Nous laissons nos adversaires prendre les devants et nous bousculer, puis nous tentons ensuite de revenir dans le match. Je crois que tout ira bien en attaque, mais nos lanceurs partants doivent élever leur jeu d'un cran.»

En 2014, à la première saison d'Ausmus à la barre de l'équipe, les Tigers ont cumulé une fiche de 27-12, avant de connaître une séquence de 9-20. Ils sont néanmoins parvenus à gagner le titre de la section centrale cette année-là, mais la saison dernière fut différente. Les Tigers ont présenté un dossier de 11-2, mais n'ont plus jamais été les mêmes par la suite - en route vers une saison de seulement 74 victoires.

Après la défaite de 10-1 subie contre les Indians de Cleveland samedi, Ausmus a interdit aux journalistes l'accès au vestiaire pendant près de 30 minutes afin d'avoir «une discussion» avec ses joueurs - mais les Tigers se sont de nouveau inclinés devant les Indians le lendemain.

Le nouveau venu Jordan Zimmermann n'a toujours pas alloué de point en trois départs, mais c'est le seul à connaître un bon début de saison jusqu'ici dans la rotation des Tigers. Ces derniers espèrent que l'as Justin Verlander élève son niveau de jeu, même s'il a réussi un nombre impressionnant de retraits au bâton jusqu'ici cette saison. Anibal Sanchez n'a toujours pas été capable de connaître un départ de plus de six manches, et il a accordé six points mérités aux Indians samedi.

En attaque, Miguel Cabrera et Justin Upton connaissent des débuts de saison décevants, même si on peut affirmer sans l'ombre d'un doute qu'ils animeront l'attaque des Tigers cet été.

Entre-temps, leur section semble toujours aussi corsée, tel que prévu. Les White Sox de Chicago (13-6) et les champions en titre de la Série mondiale, les Royals de Kansas City (12-6), sont aux commandes.

Des matchs qui s'éternisent

Ailleurs dans les Ligues majeures, de nombreux matchs se sont prolongés ce week-end.

Dimanche, les Nationals de Washington ont pris la mesure des Twins du Minnesota 6-5 en 16e manche, tandis que les Pirates de Pittsburgh venaient à bout des Diamondbacks de l'Arizona 12-10 en 13e. Les Red Sox de Boston ont été patients avant d'infliger un revers de 7-5 aux Astros de Houston en 12e manche.

Ces trois matchs se sont rendus en prolongation après que l'équipe locale ait créé l'égalité en fin de neuvième manche.

Snell fait tourner les têtes

Blake Snell a entamé sa carrière dans les Ligues majeures samedi, et l'espoir des Rays de Tampa Bay s'est bien débrouillé sur la butte. Le gaucher a distribué un point et deux coups sûrs en cinq manches de travail, en plus de retirer six frappeurs au bâton et d'offrir une passe gratuite.

Snell a été élu le joueur par excellence des ligues mineures la saison dernière selon Baseball America et le quotidien USA Today, mais son impressionnante sortie pour les Rays ne fut qu'un avant-goût pour les «poolers» - pour l'instant, du moins. Il a été assigné au club-école AAA de Durham après la rencontre.

Il faudra le garder à l'oeil.

La semaine d'Arrieta

L'artilleur des Cubs de Chicago Jake Arrieta a réussi un match sans point ni coup sûr jeudi contre les Reds de Cincinnati, son plus récent exploit au cours d'une des séquences les plus remarquables de l'histoire du Baseball majeur.

Depuis le début du mois d'août l'an dernier, Arrieta a compilé une fiche de 15-0 avec une moyenne de points mérités de 0,53. Pendant cette séquence, il a été écarté d'une seule décision, et s'il garde le même rythme, ses statistiques pourraient être mirobolantes d'ici la fin de la campagne en raison notamment de la contribution non négligeable de la puissante attaque des Cubs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer