Le commissaire Manfred ne ferme pas la porte à une expansion

Après avoir répondu à des questions sur le... (PHOTO BEBETO MATTHEWS, ARCHIVES AP)

Agrandir

Après avoir répondu à des questions sur le dossier des Athletics d'Oakland et de leur quête d'un nouveau stade, le commissaire Manfred a confirmé que les villes de Montréal, Portland, en Oregon et de Charlotte, en Caroline du Nord, se sont toutes montrées désireuses d'héberger un éventuel club d'expansion.

PHOTO BEBETO MATTHEWS, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Involontairement, le commissaire du baseball majeur pourrait avoir ravivé les espoirs des plus passionnés amateurs de baseball de Montréal et de tout le Québec.

Sans se commettre clairement en faveur d'un élargissement des cadres du baseball majeur, Rob Manfred a laissé sous-entendre qu'un tel scénario pourrait se concrétiser, un jour.

De passage au AT&T Park jeudi, le domicile des Giants, pour annoncer l'ouverture d'un deuxième centre de reprises-vidéo, à San Francisco, Manfred s'est prononcé sur l'avenir du baseball majeur.

Après avoir répondu à des questions sur le dossier des Athletics d'Oakland et de leur quête d'un nouveau stade, Manfred a confirmé que les villes de Montréal, Portland, en Oregon et de Charlotte, en Caroline du Nord, se sont toutes montrées désireuses d'héberger un éventuel club d'expansion.

«Lorsque des gens manifestent de l'intérêt pour obtenir une concession, il s'agit d'une démonstration de la vitalité et de la popularité de notre sport, a déclaré Manfred à l'Associated Press. En ce qui a trait à l'expansion, je ne le considère pas comme un dossier à court terme, mais je crois que nous formons une entreprise en santé et en croissance et, au fil du temps, les entreprises en santé et en croissance prennent souvent de l'expansion.»

En mars, lors d'une entrevue exclusive à La Presse Canadienne à quelques jours des deux matchs préparatoires au Stade olympique entre les Reds de Cincinnati et les Blue Jays de Toronto, Manfred avait rappelé que le Baseball majeur n'avait pas l'intention de grossir ses rangs à 32 équipes dans un avenir rapproché, même s'il se disait bien conscient de l'intérêt manifesté par la population de Montréal.

Cet intérêt s'est confirmé les 3 et 4 avril, alors que plus de 96 000 spectateurs ont rempli les gradins du Stade olympique pour y voir jouer le Québécois Russell Martin, notamment. L'engouement avait été semblable l'année précédente lors de la présentation de deux matchs préparatoires entre les Blue Jays et les Mets de New York.

À la fin du mois de mai, le maire de Montréal a rencontré le commissaire Manfred dans ses bureaux de New York pour lui proposer de présenter des matchs de saison régulière l'année prochaine. Et cette semaine, le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, a dit croire qu'il existait un intérêt tangible parmi la communauté d'affaires de la ville Favorable au retour du baseball à Montréal, le président des Blue Jays, Paul Beeston, ne s'était pas gêné pour applaudir l'initiative du maire Coderre.

«C'est formidable! s'était-il exclamé. Que le maire Coderre prenne le temps de se rendre à New York, c'est merveilleux. Je sais que Rob a grandement apprécié cette rencontre, qu'il a prise très au sérieux d'ailleurs.»

On aura une autre démonstration de l'engouement des Montréalais pour le baseball, le 26 juillet, lors de l'intronisation des anciens Expos Pedro Martinez et Randy Johnson au Temple de la renommée du baseball. Une délégation d'amateurs fera le voyage à Cooperstown, une initiative de l'organisme ExposNation qui cherche à faire revivre le baseball dans la métropole.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer