La recette des Giants

Menés par leur gérant Bruce Bochy (au centre),... (Photo David J. Phillip, AP)

Agrandir

Menés par leur gérant Bruce Bochy (au centre), les Giants de San Francisco ont remporté un troisième titre en cinq ans et sont dignes d'être considérés comme une dynastie.

Photo David J. Phillip, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Janie McCauley
Associated Press
San Francisco

L'homme impassible qui dirige les nouveaux champions de la Série mondiale est très supersitieux. Bruce Bochy devenait inconfortable en entendant quelque chose qui concernait une dynastie des Giants, ou si on l'incluait dans les discussions sur les meilleurs gérants de l'histoire du baseball.

Mais après un troisième titre en cinq ans, on peut bel et bien parler d'une dynastie à San Francisco. Le championnat de 2014 s'est concrétisé avec un gain de 3-2 à Kansas City, mercredi, grâce notamment à cinq brillantes manches de Madison Bumgarner en relève, lui qui est un lanceur partant.

«Il faut rassembler beaucoup de choses, a dit Bochy. Ça commence avec le talent. C'est incontournable, et nous en avons. Ensuite, il y a beaucoup de choses qui peuvent arriver dans une saison, comme par exemple les blessures. Un club ne va pas toujours être chanceux de ce côté-là.»

Les saisons 2010, 2012 et 2014. Chaque fois, un mélange de nouveaux visages, de noms familiers, de laissés pour compte et d'acquisitions judicieuses a créé une combinaison gagnante.

Il faut remonter aux années 40 pour trouver un précédent dans la Nationale pour une équipe championne trois fois en cinq ans, soit les Cardinals de St. Louis de Stan Musial. Les Athletics d'Oakland ont prévalu trois ans de suite au début des années 1970 puis de 1996 à 2000, les Yankees de New York ont triomphé quatre fois en cinq ans.

Parmi les joueurs en liesse après le dernier retrait mercredi, il y avait notamment Tim Hudson, après 16 ans dans les majeures, ainsi que Michael Morse, après 10 campagnes dans les grandes ligues. «C'est le meilleur groupe de gars avec qui j'ai joué, a dit Morse. Les gars avaient confiance les uns envers les autres, et ç'a donné un championnat de la Série mondiale.»

Suprématie

La ville de San Francisco a déjà connu la suprématie au football, et maintenant le club de baseball s'ajoute à la discussion. Les 49ers ont remporté quatre fois le Super Bowl dans les années 1980.

Une bonne part des succès des Giants est due au noyeau de joueurs développés par l'organisation. Il y a bien sûr des noms comme Bumgarner, Buster Posey et Pablo Sandoval, mais aussi des joueurs comme Brandon Belt, Brandon Crawford et Joe Panik.

Huit joueurs ont fait partie des trois équipes championnes: Bumgarner, le troisième but Sandoval, le receveur Posey ainsi que les lanceurs Jeremy Affeldt, Javier Lopez, Santiago Casilla, Sergio Romo et Tim Lincecum.

Brian Sabean, le directeur général ayant le plus d'ancienneté dans le baseball majeur, ne peut pas vraiment expliquer son secret, mais il est fier de voir les joueurs repêchés contribuer autant aux succès.

«Ça montre l'importance du recrutement et du développement, dit-il. C'est ce que nous espérons tous, trouver les pièces manquantes de cette façon-là. Ça vous empêche de devoir trop miser sur des échanges ou sur le marché des joueurs autonomes.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer