• Accueil > 
  • Sports > 
  • Baseball 
  • > Price et les Tigers veulent éviter l'élimination face aux Orioles 

Price et les Tigers veulent éviter l'élimination face aux Orioles

La présence de David Price peut procurer un... (Photo Paul Sancya, AP)

Agrandir

La présence de David Price peut procurer un peu de confiance aux Tigers, mais les partants ne peuvent tout faire seuls.

Photo Paul Sancya, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Noah Trister
Associated Press
DETROIT

Lorsque les Tigers de Detroit ont acquis les services de David Price à la date limite des transactions, ils semblaient avoir trouvé la bonne recette afin de se rendre loin en séries éliminatoires.

Dimanche, Price sera au monticule pour la première fois des séries alors que les Tigers feront face à l'élimination.

«C'est le moment où tu veux élever ton jeu d'un cran pour ton équipe, pour les amateurs, pour la ville de Detroit, a déclaré le gaucher, samedi. Ce sera un moment spécial.»

Les Tigers ont perdu les deux premiers matchs de la série de section à Baltimore, incapables de surmonter les problèmes de la relève qui a connu des difficultés toute la saison. Price a muselé les Twins du Minnesota lors du dernier match de la saison pour permettre aux siens de remporter un quatrième titre de suite dans la Centrale de l'Américaine, mais l'enjeu sera beaucoup plus important face aux Orioles.

Ces derniers compteront sur le droitier Bud Norris, qui a maintenu une fiche de 4-0 et une moyenne de points mérités de 2,08 en septembre.

«J'ai participé à quelques matchs importants au cours de ma carrière. C'est clairement le plus gros, a dit Norris. Mais la distance est toujours de 60 pieds entre le monticule et le marbre. Je ferai du mieux que je peux.»

La rotation partante des Tigers était impressionnante au cours des deux dernières séries éliminatoires, et l'ajout de Price a procuré aux Tigers les trois derniers gagnants du trophée Cy Young dans l'Américaine. Les deux autres - Max Scherzer et Justin Verlander - ont amorcé les deux premiers matchs de la série, et les Orioles en ont fait fi.

«Je crois que l'épine dorsale de notre équipe est notre rotation de partants, on a beaucoup de profondeur à cette position, a commenté le gérant des Tigers, Brad Ausmus. Tu ne veux pas tirer de l'arrière 2-0 dans peu importe quelle série, mais nous sommes à domicile et David Price est au monticule. Rick Porcello sera là lundi, s'il y a un match lundi.»

La menace qui guette les Tigers ne concerne pas seulement l'efficacité de leurs lanceurs partants, mais aussi durant combien de manches ils seront en mesure de lancer. Verlander a été retiré du deuxième match de la série après 101 lancers en sixième manche, et même si les Tigers menaient 6-3, Joba Chamberlain et Joakim Soria ont bousillé l'avance.

Chamberlain a retiré un frappeur au cours des deux premières rencontres, allouant quatre points mérités et trois coups sûrs. Il semblait tout de même calme dans le vestiaire, samedi. Chamberlain, qui est allé à l'Université au Nebraska, se préparait à regarder le match de football collégial entre les Cornhuskers et Michigan State samedi soir.

La présence de Price peut procurer un peu de confiance aux Tigers, mais les partants ne peuvent tout faire seuls.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer