Panams: les Canadiens accèdent tous aux finales au tremplin et à la tour

François Imbeau-Dulac... (PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AFP)

Agrandir

François Imbeau-Dulac

PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
SCARBOROUGH, Ont.

Les plongeurs canadiens ont connu une bonne journée au Centre aquatique des Jeux panaméricains, vendredi.

Les Québécois François Imbeau-Dulac et Philippe Gagné ont accédé à la finale au tremplin de trois mètres, après avoir pris les deuxième et huitième places à l'issue des préliminaires. Leurs compatriotes Roseline Filion et Meaghan Benfeito les ont imités quelques heures plus tard à la tour, où elles ont respectivement terminé première et quatrième.

Imbeau-Dulac, de Saint-Lazare, a récolté un total de 406,95 points pour ses six plongeons, terminant à 59,40 points du Mexicain Rommel Pacheco. Le Brésilien Cesar Castro a complété le top-3 à 404,85.

«Mon objectif, c'était vraiment juste de faire six plongeons pour accéder à la finale, peu importe le résultat», a expliqué Imbeau-Dulac, qui avait terminé cinquième à l'épreuve du tremplin de 3 m lors des Jeux panaméricains de 2011 à Guadalajara, au Mexique.

Imbeau-Dulac a bien rebondi après avoir commis une erreur lors de son troisième plongeon, qui fut le 15e meilleur de la ronde. Loin d'être dépité par ce faux pas, il s'est plutôt dit satisfait de sa performance générale.

«Mon troisième plongeon n'est pas celui que je maîtrise le mieux, et comme on a pu le voir disons que j'ai encore un peu de travail à faire là-dessus», a dit Imbeau-Dulac, qui portait un couvre-oreille du côté droit parce qu'il s'est perforé le tympan en plongeant à l'entraînement il y a huit semaines. Il a d'ailleurs confié qu'il sera opéré après les Championnats du monde de Kazan, au début du mois d'août.

Son coéquipier, Gagné, a amassé 362,82 points. Le jeune homme de 17 ans a admis qu'il avait été légèrement intimidé par la foule au début de l'épreuve, mais a ajouté que tout s'est replacé à temps pour lui permettre de se qualifier pour la finale.

«Au début, le stress était vraiment présent et ça m'a un peu déconcentré, a-t-il admis. Mais je savais que mes deux derniers plongeons étaient mes meilleurs, alors j'ai tout donné vers la fin. Je suis très satisfait de ma huitième place, surtout que ce sont mes premiers grands jeux au niveau senior et que je plongeais devant une foule aussi imposante. J'ai appris beaucoup de cette expérience-là.»

Briser la glace

En après-midi, Filion a amassé 353,80 points pour se hisser en tête devant la double médaillée olympique et ex-championne du monde mexicaine, Paola Espinosa, et l'Américaine Samantha Bromberg.

«Je suis vraiment contente, ma performance était vraiment dans ma moyenne cette année, a dit Filion. Sauf que l'important pour moi, c'était de briser la glace et de me familiariser avec le son, l'environnement et ma routine entre les plongeons. Je ne m'attendais pas à être aussi nerveuse - ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu autant de bruit dans une compétition canadienne.»

Benfeito a suivi en quatrième place avec 315,10 points, une performance loin d'être satisfaisante selon la principale intéressée. Elle était troisième jusqu'à l'exécution de son quatrième plongeon, où quelque chose a cloché dès le départ.

«J'étais vraiment trop loin dans mon plongeon, donc je n'avais plus de rotation ni d'espace. C'est vraiment au départ que ça c'est joué», a expliqué Benfeito.

«Je suis un petit peu déçue, mais en même temps ce ne sont que les préliminaires, a-t-elle ajouté. Étant donné que nous n'étions que huit, et qu'on passe toutes en finale, ça fait un peu moins mal. Mais c'est sûr que je ne veux pas faire cette erreur-là demain (samedi). Je vais m'asseoir avec mon entraîneur Arturo (Miranda) et on va essayer de comprendre ce que j'ai fait d'incorrect.»

Les préliminaires à la tour regroupaient huit plongeuses, qui ont toutes accédé à la finale présentée samedi à 20 h. Cette séance ne servait qu'à déterminer l'ordre de succession à la tour en finale. La gagnante de l'épreuve obtiendra son laissez-passer pour les JO de Rio.

«Ce serait bien de remporter l'épreuve samedi, parce qu'on pourrait régler ça tout de suite et passer à autre chose», a conclu Filion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer