Lindsey Vonn retrouve sa confiance à chaque descente à Lake Louise

Lindsey Vonn... (Photo Matthias Schrader, archives AP)

Agrandir

Lindsey Vonn

Photo Matthias Schrader, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
Associated Press
LAKE LOUISE

Contrairement à la semaine dernière pour les hommes, les femmes ont pu pleinement se préparer pour leur arrêt du circuit de la Coupe du monde à Lake Louise.

Elles ont pu participer à trois séances complètes d'entraînement pour leur première compétition de descente de la saison.

Celles qui sont arrivées en Alberta avec le sentiment d'être légèrement en retard dans leur préparation ont donc pu pleinement prendre confiance sur la piste de 3097 mètres.

Parmi celles-ci, on retrouve l'étoile américaine Lindsey Vonn et la Canadienne Larisa Yurkiw. Les deux ont été opérées à un genou plus tôt cette année, ce qui a retardé leur retour sur les pentes cet automne.

«C'était très important, car je n'ai pas pu beaucoup m'entraîner jusqu'ici, a dit Vonn, jeudi, après la dernière descente d'entraînement. J'ai commencé à skier seulement le 1er octobre et j'ai effectué une poignée de journées de descentes et la majorité de ces journées-là, ce fut dans des mauvaises conditions.

«J'essaie simplement de retrouver ma zone de confort et d'être un peu plus agressive à chaque jour. J'espère que demain (vendredi) je pourrai vraiment me pousser et être confortable.»

Anna Fenninger a été la plus rapide jeudi avec un chrono d'une minute et 50,29 secondes. Elle a devancé sa compatriote autrichienne Mirjam Puchner par 0,4 seconde.

Les Américaines Stacey Cook, Julia Mancuso et Laurenne Ross ont suivi, tandis que Vonn a pris le 13e rang. Yurkiw, d'Owen Sound, en Ontario, a terminé en 41e place, en 1:53,78.

«C'est bien de pouvoir commencer la saison avec trois entraînements parce que j'en avais vraiment besoin», a dit Yurkiw, qui a été opérée au genou droit en mars et en juin.

Une deuxième épreuve de descente aura lieu samedi et un super-G sera présenté dimanche. Les conditions météorologiques devraient être bonnes vendredi, avec un maximum de moins-7 degrés Celsius.

Vonn compte 59 victoires en carrière sur le circuit de la Coupe du monde, dont 14 à Lake Louise. La skieuse de 30 ans n'est plus qu'à trois victoires du record de 62, qui appartient à l'Autrichienne Annemarie Moser-Pröll.

L'Américaine a remporté le titre général de la saison à quatre reprises et est devenue la première américaine à décrocher l'or olympique en descente aux Jeux de Vancouver, en 2010.

Elle est toutefois ennuyée par des problèmes de santé depuis qu'elle s'est déchiré des ligaments du genou droit lors d'une épreuve de super-G aux championnats mondiaux en 2013.

Elle a tenté un retour à la compétition en prévision des Jeux de Sotchi l'hiver dernier, mais sa préparation a été interrompue par une autre déchirure ligamentaire lors d'un entraînement en novembre dernier. Son genou a ensuite lâché un mois plus tard en compétition.

Vonn a donc subi une autre opération au genou et a raté les Jeux de Sotchi.

Elle a déclaré cette semaine qu'un top-5 lors de la descente de vendredi serait un succès et une lumière verte afin de pousser un peu plus samedi et dimanche.

Si certaines femmes restent en position de recherche de vitesse jusqu'à la fin même lors des entraînements, Vonn a été parmi celles qui ont baissé la cadence bien avant la ligne d'arrivée.

«Je ne vais pas aller à 100 pour cent le jour avant la course, a-t-elle expliqué. J'aime savoir qu'il me reste du carburant pour la journée de la course. Je ne veux pas montrer mon jeu lors des descentes d'entraînement.

«L'entraînement est un entraînement et la course est une course et j'ai hâte d'essayer de skier à mon meilleur vendredi, en espérant obtenir un top-5.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer