Marianne St-Gelais médaillée d'or à Dresde

Marianne St-Gelais... (Photo Jens Meyer, AP)

Agrandir

Marianne St-Gelais

Photo Jens Meyer, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
DRESDE, Allemagne

Marianne St-Gelais a obtenu sa deuxième médaille d'or en autant de jours ce week-end en remportant l'épreuve de 500 m, dimanche, à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Dresde, en Allemagne.

St-Gelais, de Saint-Félicien, a complété la distance en 42,963 secondes. Sa compatriote Jamie MacDonald s'est adjugé le bronze, derrière la Sud-Coréenne Ye Jin Kim. L'autre Québécoise inscrite à cette épreuve, Kasandra Bradette, a été victime d'une chute et a abouti en quatrième place. Samedi, St-Gelais avait grimpé sur la plus haute marche du podium au 1000 m.

« J'ai pu maintenir un niveau de concentration très élevé dans les deux courses ce week-end, techniquement et tactiquement, et ç'a payé », a déclaré St-Gelais qui, avec Charles Hamelin, Charle Cournoyer et Samuel Girard, rentrera au Québec cette semaine afin de peaufiner sa préparation pour les Championnats du monde.

« Je suis confiante à l'approche des Championnats du monde, mais je dois admettre que certains des meilleurs patineurs n'étaient pas ici ce week-end. Pourtant, en ce qui concerne mes points techniques, les résultats de ce week-end ont renforcé mon niveau de confiance », a-t-elle ajouté.

D'autre part, Valérie Maltais s'est adjugé une deuxième médaille de bronze en autant de jours à l'occasion de la deuxième épreuve de 1500 m ce week-end. La patineuse de Saguenay avait également terminé troisième au 1000 m samedi.

Maltais a terminé derrière la Hollandaise Suzanne Schulting et la Sud-Coréenne Ah Rum Noh. La coéquipière de Maltais, Kim Boutin, de Sherbrooke, s'est contentée du cinquième rang.

« La médaille de bronze d'aujourd'hui [dimanche] est un peu moins satisfaisante que celle d'hier, a confié Maltais. J'étais heureuse d'être sur le podium, mais je pensais pouvoir dépasser Suzanne Schulting, qui était la première, mais je suis restée coincée derrière elle. Je suis déçue, parce que je pense que j'aurais pu faire mieux. 

« Je retire de ce week-end plusieurs points positifs. J'ai trouvé un niveau d'énergie élevé et je me sentais bien sur la glace », a renchéri Maltais.

Maltais était de retour sur la patinoire en compagnie de Boutin, St-Gelais et Bradette pour le relais 3000 m, où elles ont obtenu le bronze derrière les Pays-Bas et l'Italie.

Du côté des hommes, ce fut une journée à oublier.

Hamelin, de Sainte-Julie, a terminé au pied du podium de l'épreuve de 500 m, remportée par le Hongrois Shaolin Sandor Liu. Pascal Dion, de Pointe-aux-Trembles, a gagné la petite finale et fini sixième.

Le Québécois a aussi connu sa part d'ennuis lors du deuxième 1500 m du week-end, en terminant au deuxième rang de la petite finale, soit neuvième. Cournoyer a gagné la petite finale et terminé huitième, tandis que Guillaume Bastille (18e) a été éliminé en demi-finale.

« Aujourd'hui, c'était comme des montagnes russes, a déclaré Hamelin. J'ai atteint mon objectif de qualification pour la finale, mais je ne me sentais pas aussi bien que j'aurais espéré, et je suis un peu déçu. Je suis tombé au premier départ, et mes lames n'étaient pas tout à fait bien affûtées. C'était une course rapide et je n'étais pas capable de suivre dans les virages. J'ai dû me battre pour rester avec le peloton. »

Les Canadiens ont conclu leur Coupe du monde en gagnant la petite finale du relais 5000 m, terminant du même coup cinquièmes.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer