500 m: Samuel Girard remporte la médaille d'or à Calgary

Samuel Girard... (PHOTO Jeff McIntosh, PC)

Agrandir

Samuel Girard

PHOTO Jeff McIntosh, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

L'équipe canadienne de patin de vitesse courte piste s'était avancée sur le nombre de médailles qu'elle espérait gagner lors de la première manche de la Coupe du monde, à Calgary.

L'objectif était huit médailles lors des huit courses individuelles.

L'équipe hôtesse a atteint le quart de l'objectif, samedi, grâce à la victoire de Samuel Girard au 500 mètres masculin et à la médaille d'argent de Marianne St-Gelais, sur la même distance.

Les compétitions se poursuivront dimanche alors qu'il y aura une autre finale au 500 m, une au 1000 m ainsi que les relais féminins et masculins.

«On s'attend de nous que nous remportions des médailles, ici ou aux Jeux olympiques. Nous voulons que nos athlètes soient prêts à performer au niveau de ces attentes», a mentionné l'entraîneur de l'équipe masculine, Derrick Campbell.

Ce ne sont d'ailleurs pas seulement les entraîneurs qui ont décidé que l'objectif allait être de huit médailles, les athlètes ont également été consultés.

«Nous voulons que les athlètes soient confortables avec ce qu'ils peuvent accomplir, a ajouté Campbell. Nos attentes sont élevées, mais elles sont aussi atteignables.»

Âgé de 20 ans, Girard, de Ferland-et-Boileau, au Québec, s'est rapidement emparé de la tête et il l'a conservée pour signer une deuxième victoire en carrière sur cette distance, à la Coupe du monde.

Il a complété la course à seulement deux dixièmes de seconde du record du monde.

«C'était le plan de match d'attaquer dès le premier virage, a avoué Girard. J'avais une bonne position au départ et j'ai pu atteindre une bonne vitesse. Je sais que je peux être très rapide.»

Wu Dajing, de la Chine, et le champion olympique en titre Victor Ahn, de la Russie, ont respectivement remporté l'argent et le bronze.

Le triple médaillé d'or olympique Charles Hamelin, de Sainte-Julie, au Québec, détenait la première place lors des quarts de finale, mais il a chuté.

«Les chutes font partie de notre sport et il faut composer avec elles, a affirmé Hamelin. Je vais oublier le 500 m et je vais me concentrer sur le 1000 m et le relais.»

La triple médaillée d'argent aux Jeux olympiques, Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien, au Québec, a également chuté avec l'Italienne Arianna Fontana après être entrée en contact avec la Canadienne Kasandra Bradette. Cette dernière a été disqualifiée et les officiels ont finalement octroyé la médaille d'argent à St-Gelais. La Chinoise Fan Kexin a gagné l'épreuve.

«J'ai voulu faire un dépassement et ça n'a pas tourné comme je l'aurais souhaité», a laissé tomber Bradette.

«Kasandra a fait ce qu'elle avait à faire, a analysé St-Gelais. Arianna était probablement trop à l'extérieur, c'est pour cette raison qu'elle a chuté avec moi. Je suis déçue parce que je suis ici pour remporter la médaille d'or et la Chinoise a trouvé le moyen de la gagner.»

Lors des qualifications pour le relais, les deux équipes canadiennes ont accédé à la finale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer