Courte piste: les Canadiens récoltent six médailles

Charles Hamelin... (PHOTO JOHANNES EISELE, AFP)

Agrandir

Charles Hamelin

PHOTO JOHANNES EISELE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
SHANGHAI

Le Canada a accédé au podium dans chacune des six épreuves à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste, dimanche, incluant une médaille d'or pour Charles Hamelin.

Hamelin a décroché l'or au 1000 m masculin, tandis que Marianne St-Gelais a obtenu le bronze au 1000 m féminin.

William Preudhomme de Toronto, chez les hommes, et Kasandra Bradette de Saint-Félicien, chez les femmes, ont récolté le bronze au 500 m, tandis que les deux relais du pays ont aussi mérité le bronze.

Hamelin a obtenu sa première médaille d'or de la saison, dimanche, s'imposant en 1:23,537 secondes pour devancer le Néerlandais Sjinkic Knegti (1:23,595) et le Hongrois Shaolin Sandor Liu (1:23,788).

Le vétéran de Sainte-Julie en était à sa troisième médaille individuelle de la saison, et son deuxième du week-end après l'argent au 1500 m, samedi.

«J'ai réussi à patiner de façon intelligente, à bien faire mes dépassements dans les bons moments, a dit Hamelin. J'avais l'énergie pour attaquer jusqu'à la fin. Tout a vraiment bien fonctionné.»

Marianne St-Gelais, de Saint-Félicien, a remporté sa cinquième médaille individuelle en Coupe du monde cette année, obtenant le bronze en 1:30,196, devant la Chinoise Han Yutong (1:30,511).

La course a été serrée, alors que les Sud-Coréennes Hoi Minjeong et Shim Suk Hee ont fini première et deuxième en 1:29,959 et 1:30,461.

«J'ai fait l'erreur de rentrer en troisième place à la suite d'un dépassement et je me suis retrouvée quatrième pendant la majorité de la course, mais je me disais que j'allais préparer quelque chose pour la fin, a dit St-Gelais. Et j'ai effectivement fait un dépassement à l'intérieur dans le dernier virage, c'était serré entre moi et Yutong - il y a eu des bras, des mains et plein de choses! -, mais finalement j'ai pu me hisser en troisième place.»

Bradette et Preudhomme ont tous deux décroché la première médaille individuelle de leur carrière en Coupe du monde.

Bradette, une patineuse de 25 ans de Saint-Félicien, a terminé troisième du 500 m féminin en 44,602, où les Chinoises Li Hongshuang et Lin Yue ont fini première (44,247) et deuxième (44,323).

Bradette était passée près d'obtenir un premier podium en 2012, alors qu'elle avait terminé quatrième au 500 m. Elle ne s'était pas alignée avec l'équipe canadienne depuis la saison 2011-12, jusqu'à cet automne, en raison de blessures.

«J'étais stressée parce que je me retrouvais contre trois Chinoises. Il fallait que j'obtienne un bon départ, et c'est ce que j'ai fait pour me retrouver troisième, mais les deux Chinoises devant moi s'entrecroisaient dans la ligne droite pour m'empêcher de les dépasser, a raconté Bradette. J'ai failli perdre la troisième place en prenant un virage trop large, et l'autre Chinoise a tenté de surgir de nulle part, mais elle a chuté et finalement j'ai pu me retrouver sur le podium. Je suis contente de ma médaille, mais j'ai encore des choses à améliorer.»

Preudhomme, de Toronto, a décroché le bronze en 41,311, terminant derrière le Russe Dmitry Migunov (40,702) et l'Américain John-Henry Krueger (40,799).

Il participait à sa première Coupe du monde à vie, ce week-end, après avoir été appelé à remplacer Sasha Alexander Fathoullin, blessé. En route vers le bronze, il a amélioré son meilleur temps personnel à deux reprises pendant les rondes de repêchage.

«La journée a été vraiment longue, mais je suis vraiment content de la façon ça s'est déroulé, a dit Preudhomme. Après une journée moyenne, vendredi, je voulais me racheter. Réussir des meilleurs temps personnels m'a donné confiance. La finale a été rapide, mais je me suis cramponné et j'ai pu finir troisième.»

Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau,au Saguenay, a aidé le relais canadien masculin à décrocher le bronze, avec Charles et François Hamelin et Patrick Duffy, d'Oakville.

Le relais masculin a complété le 5000 m en 6:51,062, pour terminer derrière la Corée du Sud (6:45,305) et les Néerlandais (6:46,102).

Le relais féminin (St-Gelais, Bradette, Kim Boutin, de Sherbrooke et Joanie Gervais, de Saguenay), a aussi monté sur la troisième marche du podium, devant les Russes (4:11,734) avec son temps de 4:11,102, sur 3000 m. La Corée du Sud a prévalu en 4:08,831 et la Chine, l'argent en 4:08,933.

L'unifolié a conclu la troisième étape des Coupes du monde avec huit médailles, la meilleure récolte pour une seule étape, à ce point-ci de la saison.

C'est aussi un sommet en Coupe du monde depuis les 12 médailles de l'étape montréalaise de 2012.

Forte de 14 médailles cette saison, l'équipe canadienne se dirige maintenant vers Séoul, où les patineurs seront en action du 19 au 21 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer