Un quatrième podium consécutif pour Laurent Dubreuil

Laurent Dubreuil (à droite) a remporté le bronze... (Photo Michael Kooren, Reuters)

Agrandir

Laurent Dubreuil (à droite) a remporté le bronze au 500 mètres de Herenveen, vendredi. Le Québécois a terminé à 53 centièmes de seconde du vainqueur, le Russe Pavel Kulizhnikov (à gauche).

Photo Michael Kooren, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom

Laurent Dubreuil continue de faire sa place parmi les meilleurs en Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste. Vendredi, le sprinter de Lévis a mis la main sur la médaille de bronze du 500 mètres de l'étape d'Heerenveen, aux Pays-Bas.

Le Québécois a parcouru la distance en un temps de 35,16 secondes, accusant un retard de 0,53 seconde sur le vainqueur, le Russe Pavel Kulizhnikov (34,63 s).

Une semaine plus tôt, à la Coupe du monde de Berlin, Dubreuil avait été décoré de l'argent et du bronze. À cette récolte s'ajoute une autre médaille de bronze obtenue à Séoul, il y a deux semaines. Il s'agit donc d'un quatrième podium de suite pour l'athlète âgé de 22 ans.

Le Polonais Artur Was a été le deuxième plus rapide en remettant un temps de 34,91 secondes.

L'autre Canadien inscrit dans le groupe A de ce premier 500 mètres du week-end, Gilmore Junio, a terminé 15e en remettant un chrono de 35,46 s.

«L'écart qui me sépare du premier est important, sauf que cette année, je suis dans la game», a soutenu Dubreuil, qui a été impressionné par la performance de Kulizhnikov avec qui il était jumelé dans la dernière vague.

«Il m'a mis la claque! Avec 50 mètres à faire, je ne pensais pas me retrouver sur le podium, car je me faisais laver. Finalement, ce n'est pas que j'étais lent, mais plutôt Kulizhnikov qui allait vite. Il a lavé tout le monde et personne ne peut l'accoter en ce moment», a poursuivi Dubreuil à propos de celui qui a remporté un quatrième 500 mètres cette saison.

Prenant le départ dans le couloir extérieur, l'athlète de Lévis pensait qu'il aurait pu profiter de l'aspiration d'air de son concurrent avant le changement de couloir dans le deuxième droit. Plus rapide à l'ouverture, le Russe avait déjà trop creusé l'écart pour que Dubreuil puisse en profiter.

«J'espérais le battre au départ, mais de le voir devant moi, ça m'a fait un peu paniquer et j'ai patiné un peu moins en confiance pour le reste de la course. Mon dernier virage a été correct, mais lui, il est très fort dans les virages extérieurs et il est sorti avec tellement de vitesse que je ne pouvais pas le rattraper dans le dernier droit.»

Ennuyé par une blessure au muscle ischio-jambier de la jambe gauche qui est survenue plus tôt cette semaine pendant un entraînement, Laurent Dubreuil a expliqué ne pas avoir été gêné pendant l'épreuve.

«J'ai eu de bons traitements de massothérapie et de physiothérapie et j'ai pu être de retour. Je n'ai pas patiné deux jours avant la course et hier je n'ai pas fait mon entraînement complet. Je suis content de la façon dont mon corps a réagi et je dois une fière chandelle aux thérapeutes de l'équipe canadienne.»

La deuxième course de 500 mètres sera disputée dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer