Weaver et Poje de retour au sommet aux Internationaux Patinage Canada

Andrew Poje et Kaitlyn Weaver... (Photo Jonathan Hayward, PC)

Agrandir

Andrew Poje et Kaitlyn Weaver

Photo Jonathan Hayward, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lori Ewing
La Presse Canadienne
LETHBRIDGE, Alb.

Patrick Chan a couronné de façon spectaculaire samedi une faste journée pour la délégation canadienne, ainsi que son retour à la compétition internationale alors qu'il a mis la main sur la médaille d'or de l'épreuve masculine des Internationaux Patinage Canada.

Détenteur du deuxième rang avant le début du programme long, Chan, triple champion mondial, a réalisé une superbe prestation, incluant un quadruple boucle piqué et un triple axel, en route vers une note globale de 271,14 points.

Le Japonais Yuzuru Hanyu, qui avait devancé Chan aux Jeux olympiques de Sotchi de 2014 - la dernière sortie de Chan sur la scène internationale - a dû se contenter de l'argent avec un score de 259,54. Il a devancé son compatriote Daisuke Murakami par un peu plus de sept points.

Il s'agissait de la quatrième médaille de la journée pour le Canada, et la troisième d'or.

Précédemment, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje avaient retrouvé une place familière, celle de la plus haute marche d'un podium, en terminant au premier rang de l'épreuve de danse, avant l'éclatante victoire de Meagan Duhamel et Eric Radford en couple.

Weaver et Poje, médaillés d'or de chacune des compétitions auxquelles ils ont participé l'an dernier avant leur troisième place aux Championnats du monde, en mars, ont inscrit un score de 173,79.

Ils ont facilement devancé le tandem américain formé de Maia et Alex Shibutani, soeur et frère, qui a enregistré un score de 168,36. Le bronze est allé au duo russe composé d'Ekaterina Bobrova et de Dmitri Soloviev.

« Nous avons encore l'impression d'avoir des comptes à régler, a affirmé Weaver. Nous tenons toujours à revenir des Championnats du monde avec une médaille d'or. Point final. Il s'agit donc d'une grande source de motivation pour nous cette saison. »

« Nous n'avons toujours pas réalisé tous nos objectifs, a ajouté Poje. Nous savons que nous méritons d'être au sommet, et nous voulions prouver à tous, mais surtout à nous-mêmes, que nous pouvons être les meilleurs, meilleurs que ce que nous pensons pouvoir être. »

Duhamel et Radford, les champions du monde en titre, ont été dominants, récoltant 216,16 points. Les Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov (191,19) ont glané l'argent devant la paire canadienne formée de l'Ontarienne Kirsten Moore-Towers et du Montréalais Michael Marinaro (174,85).

« Nous avons fait une excellente performance ce soir. C'était très émotif comme ambiance, la foule a rendu notre expérience inoubliable. Ils ont encouragé tous les Canadiens. Nous voulions mettre la table pour le reste de la saison et c'est ce que nous avons fait. Cela nous donne confiance, a commenté Radford quelques minutes après avoir reçu ses résultats.

«Notre quadruple salchow était un des meilleurs que nous avons fait en compétition. Malgré nos erreurs dans les sauts côte à côte, nous sommes très fiers de notre programme.»

Duhamel et Radford, âgés de 29 et 30 ans, ont commencé la saison comme ils ont terminé la dernière, soit en étant invaincus en compétition internationale. À la fin novembre, ils participeront au Trophée NHK du Japon figurant sur la liste des Grands Prix.

Plus tôt samedi, l'Américaine Ashley Wagner avait mérité l'or de l'épreuve féminine en simple.

Grâce à un programme presque parfait, marqué de sept triples sauts, Wagner a terminé avec un score de 202,52 points.

La championne du monde en titre, la Russe Elizaveta Tuktamysheva a pris le deuxième rang avec un total de 188,89 points. La Japonaise Yuka Nagai s'est classée troisième avec une marque finale de 172,92.

La meilleure canadienne a été l'Ontarienne Gabrielle Daleman, qui a conclu la compétition en cinquième place. La Québécoise Véronik Mallet, de Sept-Îles, a terminé en cinquième position.

Ashley Wagner... (Photo Jonathan Hayward, PC) - image 2.0

Agrandir

Ashley Wagner

Photo Jonathan Hayward, PC

Wagner domine

Plus tôt samedi, l'Américaine Ashley Wagner avait mérité l'or de l'épreuve féminine en simple.

Grâce à un programme presque parfait, marqué de sept triples sauts, Wagner a terminé avec un score de 202,52 points.

La championne du monde en titre, la Russe Elizaveta Tuktamysheva a pris le deuxième rang avec un total de 188,89 points. La Japonaise Yuka Nagai s'est classée troisième avec une marque finale de 172,92.

La meilleure canadienne a été l'Ontarienne Gabrielle Daleman, qui a conclu la compétition en cinquième place. La Québécoise Véronik Mallet, de Sept-Îles, a terminé en cinquième position.

Kaetlyn Osmond, de Terre-Neuve-et-Labrador, a glissé du 4e au 11e rang après avoir fait quatre chutes lors de son programme long.

L'athlète de 19 ans effectue un retour à la compétition après avoir été victime d'une fracture d'une jambe qui l'a tenue à l'écart pendant la totalité de la dernière saison.

Osmond a d'ailleurs connu une semaine difficile, s'écrasant contre la rampe lors d'un entraînement jeudi avant de tomber lourdement lors du programme court de vendredi.

«Physiquement, je me suis déjà sentie mieux, a admis Osmond. La semaine a été difficile... Je me suis prêtée à beaucoup de traitements pendant que j'ai été ici. Je suis certaine que c'était dans mon subconscient pendant la durée du programme.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer