L'eau des sites de compétition des Jeux de Rio est contaminée

Une analyse de la qualité de l'eau effectuée... (Photo Leo Correa, AP)

Agrandir

Une analyse de la qualité de l'eau effectuée sur les sites de compétions olympiques et paralympiques de Rio a révélé des niveaux élevés de virus et de bactéries provenant des eaux usées.

Photo Leo Correa, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brad Brooks, Jenny Barchfield
Associated Press
Rio de Janeiro

Les athlètes qui prendront part aux Jeux olympiques d'été à Rio, l'an prochain, nageront et navigueront dans des eaux tellement contaminées de coliformes fécaux qu'ils risqueront de tomber gravement malades et de ne pas pouvoir participer aux compétitions, selon ce qu'a révélé une enquête de l'Associated Press.

Une analyse de la qualité de l'eau effectuée sur les sites de compétions olympiques et paralympiques a révélé des niveaux élevés de virus et de bactéries provenant des eaux usées. Ces résultats ont alarmé les experts internationaux et consterné les athlètes s'entraînant à Rio, dont certains ont déjà souffert de fièvre, de vomissements et de diarrhée.

Il s'agit de la première analyse indépendante réalisée sur les sites olympiques.

Les autorités brésiliennes ont assuré que l'eau serait sécuritaire pour les athlètes olympiques. Le gouvernement ne mène cependant pas d'analyses pour cibler les virus.

La pollution extrême de l'eau est chose commune au Brésil, où la majorité des eaux usées n'est pas traitée. Les déchets se retrouvent donc dans les cours d'eau et les rivières qui alimentent les sites de compétition.

Les athlètes olympiques sont ainsi presque assurés de se retrouver en contact avec des virus qui sont présents en quantité démesurée, parfois jusqu'à 1,7 million de fois plus élevé que ce qui serait considéré comme dangereux sur une plage de la Californie.

Malgré les promesses des autorités, la puanteur des eaux usées accueillent toujours les voyageurs à l'aéroport international de Rio. Les plages les plus populaires sont désertées puisque le sable est couvert de boue putride et des vagues de décès touchent le lac olympique, Rodrigo de Freitas, laissant de nombreux poissons morts à la surface.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer