Le président du CIO blâme sévèrement Boston

Le président du CIO, Thomas Bach.... (Photo Manan Vatsyayana, AFP)

Agrandir

Le président du CIO, Thomas Bach.

Photo Manan Vatsyayana, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Wilson
Associated Press
Kuala Lumpur, Malaisie

Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach blâme sévèrement Boston pour sa mise en candidature avortée en vue des Jeux olympiques de 2024, affirmant que la ville n'a pas respecté les promesses qu'elle avait faites à la suite de sa sélection comme la candidate américaine par les dirigeants de son pays.

Bach a également déclaré mercredi que le CIO a reçu un «engagement» du Comité olympique des États-Unis qu'il présentera une ville candidate pour 2024, mais il a refusé de reconnaître une autre prétendante. Los Angeles est considérée comme le choix probable avant la date limite pour la soumission des candidatures, le 15 septembre.

Le chef du CIO a livré ses premières observations en regard du retrait de la candidature de Boston, qui a croulé sous le poids du faible soutien de la population, d'une forte opposition des leaders et du manque d'engagement des instances politiques.

«De l'extérieur, j'avais cessé de suivre (les péripéties entourant la candidature), a commenté Bach. C'était très déroutant. À chacune des journée, il y avait un nouveau projet, de nouvelles personnes ou de nouvelles idées. Je ne suivais plus. Mais ce que nous avons pu constater, c'est que Boston n'a pas tenu promesses qu'elle avait faites au comité américain.»

Bach a dit souhaiter que la prochaine candidate des États-Unis soit davantage impliquée dans des discussions rationnelles que basées sur les émotions.

Le Comité olympique américain a rompu les liens avec Boston lundi, à moins de deux mois de la date limite du 15 septembre. Les villes européennes de Paris, Rome, Hambourg et Budapest devraient être sur les rangs. On s'attend à ce que Toronto et Bakou, en Azerbaïdjan, soient de la partie.

Bach souhaite obtenir une solide candidature des États-Unis, qui n'ont pas organisé des JO d'été depuis Atlanta en 1996.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer