Les Spurs s'imposent de justesse, les Lakers s'inclinent

Tony Parker célèbre après la victoire des Spurs... (Photo Eric Gay, AP)

Agrandir

Tony Parker célèbre après la victoire des Spurs de San Antonio contre les Mavericks de Dallas.

Photo Eric Gay, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Les Spurs de San Antonio, champions de la NBA en titre, ont débuté la saison 2014-2015 par une courte victoire de 101-100 face aux Mavericks de Dallas, tandis que les Lakers de Los Angeles, malgré le retour de Kobe Bryant, ont sombré à domicile, mardi soir.

Quatre mois après le cinquième sacre de leur histoire, les Spurs ont débuté la soirée par une cérémonie où joueurs et entraîneurs ont reçu leurs bagues de champions de la NBA.

Pour remercier ses joueurs qui ont remporté 62 de leurs 82 matchs de saison régulière et mis fin au règne du Heat de Miami, le propriétaire des Spurs Peter Holt a fait fabriquer des bagues en or blanc et diamants portant les armes de l'équipe et la phrase «Good to great» («De bon à excellent») martelée par leur entraîneur Gregg Popovich pour effacer la déception de la finale de 2013 perdue face au Heat.

«C'est toujours beaucoup d'émotion de recevoir la bague de champion, c'était vraiment la dernière fois où on pouvait célébrer la fantastique saison réussie l'an dernier», a admis Tony Parker.

Cette cérémonie, mais aussi les absences de Kawhi Leonard, victime d'une infection oculaire, et de Tiago Splitter peuvent expliquer les difficultés des Spurs à venir à bout des Mavericks, équipe qui leur avait causé bien des problèmes au premier tour des séries éliminatoires.

«L'exécution n'a pas été bonne, mais notre état d'esprit combatif a fait la différence», a apprécié Popovich, dépité tout de même par les 20 pertes de ballon.

Menés 53-45 à la pause, les Spurs ont repris l'ascendant au troisième quart avant de laisser les Mavericks revenir dans le match au dernier quart.

Dallas, emmené par l'inusable Dirk Nowitzki (16 points), menait par deux points à une minute de la fin, avant que Parker ne réussisse un panier de trois points décisif.

«C'est une belle victoire, car on a joué sans des joueurs importants. La pression va être forte, car tout le monde va jouer son meilleur basket contre nous, il va falloir du temps pour retrouver le niveau de l'an dernier, mais c'est le but», a relevé Parker, meilleur marqueur de son équipe avec 23 points.

19 points pour Kobe

À Los Angeles, malgré le soutien d'un parterre de stars, comme Jack Nicholson, Will Ferrell et Kanye West, les Lakers se sont inclinés 108-90 face aux Rockets de Houston.

Cette rencontre marquait le retour de Kobe Bryant, limité à six matchs la saison dernière à cause de blessures.

La star des Lakers a marqué 19 points en 29 minutes, mais son équipe, qui sort de la pire saison de son histoire, n'a pas fait le poids face aux 32 points de James Harden.

Les Lakers, déjà privés de Steve Nash pour toute la saison, ont perdu pour plusieurs mois le grand espoir Julius Randle qui, pour ses débuts dans la NBA, s'est fracturé le tibia droit.

Plus tôt, le premier des 1230 matchs de la saison régulière avait permis aux Pelicans de la Nouvelle-Orléans de dominer le Magic d'Orlando 101-84. Les Pelicans peuvent surprendre cette saison si Anthony Davis continue à ce rythme avec ses 26 points et 17 rebonds.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer