Dopage: la marathonienne Rita Jeptoo sommée de s'expliquer

La marathonienne kényane Rita Jeptoo risque une suspension de... (Photo Brian Snyder, archives Reuters)

Agrandir

La marathonienne kényane Rita Jeptoo risque une suspension de deux ans et le retrait de ses titres pour avoir été contrôlée positive à l'EPO lors d'un test hors compétition, en septembre.

Photo Brian Snyder, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Nairobi, Kenya

Le président de la Fédération kényane d'athlétisme, Isaiah Kiplagat, a sommé la marathonienne vedette Rita Jeptoo de dévoiler son réseau de dopage devant la Commission de discipline qui doit se réunir la semaine prochaine.

Rita Jeptoo, double championne des marathons de Boston et Chicago en 2013 et 2014 et considérée comme l'une des meilleures marathoniennes au monde, doit se présenter devant une Commission de discipline qui se prononcera sur d'éventuelles sanctions pour s'être dopée à l'EPO.

«Nous espérons que cette audition permettra de faire la lumière sur qui est derrière cette affaire de dopage et Jeptoo doit tout dévoiler» a déclaré Isaiah Kiplagat à l'AFP.

Les dirigeants sportifs au Kenya sont accusés d'inaction vis-à-vis des affaires de dopage qui ont terni la réputation et les performances des glorieux coureurs kényans.

Ils ont également fait porter la responsabilité de cette crise sur des agents et des entraîneurs étrangers malhonnêtes qui «corrompent» les coureurs kényans.

«Nous sommes en train de mettre en place une Commission anti-dopage pour juger du cas Jeptoo. Il s'agit d'une affaire sensible qui peut décider du sort de l'athlète et de l'avenir du pays et nous autoriserons Jeptoo, son agent ainsi que ses proches à venir témoigner», a dit M.Kiplagat.

Rita Jeptoo, 33 ans, risque une suspension de deux ans et le retrait de ses titres pour avoir été contrôlée positive à l'EPO lors d'un test hors compétition, en septembre, au Kenya.

Un test de l'échantillon «B» de la coureuse par l'Agence mondiale antidopage de Lausanne, en décembre, avait confirmé la présence d'EPO.

«Jeptoo est l'athlète kényane de haut niveau la plus en vue a avoir été contrôlée positive à des substances interdites, a dit M.Kiplagat. Cela doit provoquer un électrochoc.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer