• Accueil > 
  • Sports 
  • > Ailleurs sur le web: un sport «électrisant»! 

Ailleurs sur le web: un sport «électrisant»!

Au Taser Ball, les joueurs sont munis de... (Image tirée de YouTube)

Agrandir

Au Taser Ball, les joueurs sont munis de pistolets tasers qu'ils utilisent allègrement contre les joueurs adverses pour les mettre en échec, récupérer le ballon ou stopper leur progression.

Image tirée de YouTube

François Fournier
La Presse

Jusqu'où faut-il aller pour de nouvelles sensations fortes?

Un nouveau sport vient tout juste de faire son apparition: l'Ultimate Taser Ball!

Oui, vous avez bien lu: le Taser Ball.

À la base, rien de radicalement différent: deux équipes de quatre joueurs, un ballon, deux buts. Il faut mettre le ballon dans le but adverse...

La grosse différence toutefois, c'est que les joueurs sont munis de pistolets tasers qu'ils utilisent allègrement contre les joueurs adverses pour les mettre en échec, récupérer le ballon ou stopper leur progression. Des décharges de 50 000 volts à chaque fois, bien que selon les dirigeants de la Ligue, les joueurs ne ressentent qu'un choc d'environ 1200 volts au niveau de l'épiderme.

Mais voyez plutôt.




La ligue UTB a été constituée il y a quelques semaines à peine et compte présentement quatre équipes: le Nightlight de Los Angeles, le Killawatts de Philadelphie, le Terror de Toronto et les Spartans de San Diego.

Paraît que l'équipe de Toronto est désavantagée puisqu'à cause des lois canadiennes, elle ne peut tenir d'entraînement avec des vrais pistolets tasers «chargés».

Autre exemple

Parlant de sports bizarres, les Britanniques disputent chaque année depuis des siècles un match de football impliquant des milliers de personnes et deux buts séparés de... trois milles. C'est le Royal Shrovetide Football match.

Le cadeau de Beltran

Une histoire incroyable. Avant de quitter les Mets de New York, l'an dernier, Carlos Beltran avait offert à son coéquipier Jon Niese de lui payer un nouveau nez, parce qu'il le trouvait laid. Niese a consulté un chirurgien, qui a découvert une malformation dans sa cavité nasale qui l'empêchait de bien respirer, surtout lors d'exercices cardiovasculaires. Résultat: Niese a été opéré, il respire maintenant à pleins poumons et il s'est présenté au camp des Mets resplendissant de santé avec 10 livres en moins. Il va maintenant envoyer la facture à Beltran.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer