La fouta, un accessoire nomade pour la maison

Finies les serviettes de bain qui mettent des heures à sécher? Les serviettes... (PHOTO FOURNIE PAR FAMILLE NOMADE)

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR FAMILLE NOMADE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Finies les serviettes de bain qui mettent des heures à sécher? Les serviettes de plage tout juste bonnes à s'incruster de sable? Une famille « nomade » de Québec entend vous convaincre qu'il n'y a rien de tel qu'une fouta tunisienne pour prendre soin de soi au sortir de l'eau.

Finies les serviettes de bain qui mettent des... (PHOTO FOURNIE PAR FAMILLE NOMADE) - image 1.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR FAMILLE NOMADE

Le Bénin, Taïwan, les Antilles en voilier, le Sénégal, et jamais pour de petits séjours: Véronique Laveau en a fait, ces dernières années, des grands périples autour du globe. Seule ou avec son mari et ses enfants de moins de 8 ans, elle revient toujours avec des tonnes de souvenirs formidables et... au moins quelques échantillons de tissu!

« Ça me passionne depuis toujours, alors peu importe où je suis, je cours les marchés pour voir ce qui se fait et se vend localement », explique-t-elle. Si elle devait se lancer en affaires un jour, il fallait donc nécessairement qu'elle trouve le moyen de combiner ses deux passions. Ce qui fut fait.

Avec son mari, Véronique Laveau commercialise au Québec, depuis l'an dernier, des foutas tunisiennes, ces draps utilisés traditionnellement dans les spas et les hammams et tissés finement en coton.

« La fouta, c'est un produit de voyage, parce qu'elle prend peu d'espace dans les bagages, mais c'est aussi un produit très pratique à la maison, parce qu'elle sèche vite, ce qui réduit considérablement les odeurs », explique Véronique Laveau.

La fouta « classique » est tissée à plat, sans les boucles caractéristiques du tissu éponge des serviettes de plage qui emprisonnent les grains de sable. Pour la maison, Véronique Laveau privilégie le modèle « nid d'abeilles », dont le tissage en relief permet une meilleure absorption. Le modèle le plus soigné, à chevrons, est aussi le plus polyvalent et le préféré des spas, bien qu'il soit aussi le plus cher (les prix varient entre 38 et 55 $ pour le format de 2 m X 1 m).

Véronique Laveau a découvert la fouta dans un marché de Provence, pendant des vacances en famille. « On ne cherchait pas à vendre quelque chose, mais on est tombés en amour avec ce produit-là, qui sent le soleil, se prête si bien au pique-nique, aux voyages. »

Commandes en ligne et points de vente: famillenomade.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer