Le défi déco: un homme et son salon

Nous avons changé le canapé de place, acheté... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Nous avons changé le canapé de place, acheté une nouvelle table de salon et des fauteuils trouvés dans les petites annonces, habillé la fenêtre et ajouté une couleur d'accent. Le résultat? Un univers qui reste masculin tout en étant plus chaleureux.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Clément

Collaboration spéciale

La Presse

Transformer un espace avec un maximum de 500 $, c'est le défi lancé à la blogueuse et styliste Isabelle Clément. Cette semaine : un salon qui avait besoin d'un nouvel élan.

Nous nous sommes débarrassées des vieux fauteuils et... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Nous nous sommes débarrassées des vieux fauteuils et Camille s'est souvenue de ce fauteuil en métal noir qui prenait la poussière au chalet.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Quand j'ai reçu le courriel de Jean-François pour redécorer son salon, j'ai tout de suite été séduite. Le ton franc et humoristique de son message m'a beaucoup plu : « Récemment séparé d'une belle et longue relation, je dois composer avec la moitié de mon patrimoine de meubles et trop peu d'argent pour mettre le tout à mon goût ! » Les photos du salon de Jean-François ont fini de me convaincre que la pièce méritait un peu de travail.

Le tour de la pièce

Lors de ma première visite, nous avons convenu que le secrétaire ancien - pourtant très joli - n'avait pas sa place dans le salon. Comme Jean-François n'y était pas spécialement attaché, je lui ai proposé de le vendre dans les petites annonces. À son grand étonnement, le secrétaire s'est envolé pour 225 $ le jour même. La console qui laissait voir tous les fils de branchement de la télé ne convenait pas non plus. Malheureusement, elle n'a pas suscité le même enthousiasme et Jean-François devra probablement réviser son prix s'il veut la voir partir. Nous avons par contre décidé de garder le coffre en bois ancien et nous avons décidé de le modifier légèrement pour ranger tous les appareils électroniques allant sous la télé.

À mon avis, il manquait quelques éléments indispensables dans ce salon : un lustre, des rideaux et des éléments pour mettre en valeur le manteau de cheminée. La causeuse semblait aussi un peu petite pour l'espace du salon, mais avec 500 $, je savais qu'il nous faudrait un vrai coup de chance pour trouver le bon canapé. J'étais toutefois assez sûre de trouver ce qu'il nous fallait dans les petites annonces : la causeuse étant un modèle IKEA, il était certainement possible de trouver un canapé assorti.

Malheureusement, mes recherches se sont avérées infructueuses et j'ai dû me rabattre sur une paire de fauteuils. Pour finir, nous avons discuté « couleur ». Les tons choisis par Jean-François étaient relativement neutres : il manquait une couleur accent. Mon goût personnel aurait été d'ajouter des accents dorés, mais Jean-François n'aimait pas cette idée, alors nous avons opté pour le jaune qui était un bon compromis. Sans être trop féminine, cette couleur allait permettre d'apporter un peu de joie dans la pièce.

Consultez le blogue De la ruelle au salon.

Ajouter des plantes vertes

Les plantes vertes sont tout à fait dans le ton. Elles se marient à merveille avec le bois brut du coffre (comme avec d'autres matières naturelles). Ici, j'ai simplement créé un effet de symétrie autour du canapé.

En peignant en blanc la brique du manteau... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

En peignant en blanc la brique du manteau de cheminée, on crée davantage d'harmonie visuelle, tout en lui assurant à l'ensemble un look plus moderne. 

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Peindre un manteau de cheminée

Mon premier réflexe pour donner un peu de lumière à la pièce a été de suggérer de peindre en blanc le manteau de cheminée en briques. Après avoir soigneusement nettoyé la brique avec un nettoyant TSP, Jean-François a appliqué deux couches de la peinture Muse de Sico qui contient un apprêt. Le résultat ajoute une touche moderne.

Nous avons simplement surélevé le couvercle du coffre... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Nous avons simplement surélevé le couvercle du coffre et caché certains appareils à l'intérieur. Nous en avons aussi profité pour baisser la télé.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Transformer un coffre en bois

J'aimais ce gros coffre et il nous fallait trouver une solution pour cacher tous les appareils électroniques sous la télé. Bien sûr, il était impossible de mettre les appareils dans le coffre, puisque les télécommandes seraient devenues inutilisables. Nous avons donc retiré le couvercle pour installer une planche de contreplaqué vers le dessus du coffre, sur laquelle nous avons posé les différents appareils. En remettant le couvercle, nous l'avons surélevé de deux pouces pour qu'il ne ferme pas complètement et permette aux télécommandes de « voir » les appareils. Comme le coffre servait auparavant de table de salon, il a fallu en trouver une nouvelle, ce que nous avons fait grâce aux petites annonces.

Fabriquer un tableau avec des livres de poche

J'ai repris cette idée vue sur la page Facebook de mon ami le designer Hubert Soucy. Nous avons donc fait des recherches dans les magasins d'économie sociale et dans les marchés aux puces pour acheter de vieux livres de poche. Nous les avons tout simplement fixés au pistolet à clous sur une planche de contreplaqué. En plus d'apporter un peu de couleur, le tableau donne une touche originale et ludique qui ne manquera pas d'intriguer les visiteurs. Certaines couvertures de livres sont en effet vraiment savoureuses.

En plus des fauteuils et de la table... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 6.0

Agrandir

En plus des fauteuils et de la table de salon, qui ont été achetés d'occasion, nous avons décapé un lustre ancien pour lui redonner un peu de glamour.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Retaper un ancien lustre

Avec de la patience et quelques aptitudes en bricolage, nous avons donné une deuxième vie à ce lustre, acheté chez Renaissance. Il a été décapé - un travail minutieux, pas fait pour les impatients - et l'électricité a été refaite. J'ai choisi des ampoules rondes au lieu des prévisibles formes de chandelles, pour allier moderne et ancien.

Étape par étape

  1. Vendre les meubles qui n'ont plus leur utilité (secrétaire et console)
  2. Peindre le manteau de la cheminée
  3. Transformer le coffre en meuble télé
  4. Repositionner la télé à la bonne hauteur
  5. Installer un lustre
  6. Installer des rideaux
  7. Fabriquer un élément décoratif pour le manteau de cheminée
  8. Changer la disposition des meubles

Les dépenses

  • Peinture : 60 $ - Muse de Sico
  • Livres vintage : 30 $ - Marché aux puces
  • Lustre : 10 $ - Renaissance
  • Bois pour le coffre et le tableau de livres : 25 $ - Home Depot
  • Plantes : 40 $ - Home Depot
  • Rideaux : 70 $ - IKEA
  • Pôle à rideaux : 30 $ - HomeSense
  • Fauteuils usagés; 100 $ - Kijiji
  • Table de salon : 150 $ - Kijiji
  • Bougeoirs jaunes et bougies : 40 $ - Bouclair Maison
  • Vases en chrome : 20 $ - HomeSense
  • Cache-pots jaunes : 50 $ - Fleuriste Abaca (Montréal)
  • Coussins jaunes : propriété de Jean-François (ils étaient dans sa chambre)
  • Sous-total : 625 $
  • Profit de la vente du secrétaire :  225 $
Total : 400 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer