Université Trump: l'accord à l'amiable validé par la justice

Donald Trump a annoncé la création de l'Université... (PHOTO ARCHIVES AFP/GETTY IMAGES)

Agrandir

Donald Trump a annoncé la création de l'Université Trump lors d'une conférence de presse tenue à New York, en mai 2005.

PHOTO ARCHIVES AFP/GETTY IMAGES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

L'accord financier amiable entre Donald Trump et d'anciens étudiants de sa défunte Université Trump a été validé vendredi par un juge de Californie, avec 25 millions de dollars d'indemnisation à la clef.

Quelque 4090 personnes sont concernées par cette décision, selon le jugement, consulté par l'AFP, qui met un terme aux trois procédures judiciaires relatives à la Trump University.

Cette transaction, qui évite au président des États-Unis la tenue d'un procès, avait été annoncée mi-novembre.

Elle constituait un revirement pour Donald Trump, qui avait martelé, durant des mois, qu'il était prêt à aller jusqu'au tribunal pour faire établir son innocence.

Deux actions en nom collectif avaient été lancées par d'anciens étudiants qui affirmaient avoir été trompés par un marketing mensonger.

Bien qu'ayant payé jusqu'à 35 000 dollars de frais de scolarité, ils assuraient ne pas avoir bénéficié des services promis dans les documents de promotion de ce programme, qui ne délivrait pas de diplôme reconnu et a fonctionné entre 2005 et 2011.

Dans une autre procédure judiciaire, à l'initiative du procureur de l'État de New York, en 2013, Eric Schneiderman avait accusé l'Université Trump d'avoir « escroqué des New-Yorkais qui travaillaient dur ».

Sur le montant alloué vendredi, quatre millions de dollars iront aux services du procureur de l'État de New York et le solde, soit 21 millions, aux anciens étudiants.

Le jugement de vendredi a été prononcé par le juge Gonzalo Curiel, qui avait été l'objet de critiques publiques de Donald Trump durant la campagne présidentielle.

Le futur président accusait le magistrat, né dans l'Indiana, de ne pouvoir être impartial en raison de ses origines mexicaines.

Le procureur de l'État de New York a salué, dans un communiqué, ce jugement, « qui va soulager les victimes de la frauduleuse université de Donald Trump ».

Il a rappelé que Donald Trump s'était « battu pied à pied » durant des années avant d'accepter finalement de transiger.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer