Les rumeurs sur une éventuelle «Obama TV» démenties

Un article publié sur le site Mic, selon... (Photo AP)

Agrandir

Un article publié sur le site Mic, selon lequel le 44e président des États-Unis envisagerait de lancer «son propre groupe de médias», a été démenti par l'équipe d'Obama.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les propos récurrents de Barack Obama sur les défis de l'information à l'heure des réseaux sociaux et les spéculations sur sa «vie d'après» alimentent les rumeurs. Mais son équipe est formelle: il n'est pas sur le point de lancer sa télévision.

«@POTUS (le président des États-Unis, NDLR) s'intéresse aux changements dans la façon dont les gens consomment l'information, mais il n'a aucun projet visant à s'investir dans le monde des médias après son départ», a tweeté vendredi Jen Psaki, sa directrice de la communication.

Cette dernière réagissait à un article publié sur le site Mic selon lequel le 44e président des États-Unis envisagerait de lancer «son propre groupe de médias».

À de nombreuses reprises lors de la campagne visant à désigner son successeur et depuis l'élection du républicain Donald Trump le 8 novembre, M. Obama a exprimé son inquiétude sur la façon dont l'information était désormais distribuée et digérée.

Dans le nouvel écosystème des médias «tout est vrai et tout est faux», soulignait-il récemment dans un entretien au New Yorker.

«La capacité de disséminer des fausses informations, des théories du complot ahurissantes ou de décrire l'opposition de façon négative et biaisée sans la moindre réfutation: tout ceci s'est accéléré et a contribué à polariser l'électorat et à rendre très difficile toute conversation», expliquait-il.

Interrogé par le magazine Rolling Stone sur sa reconversion, il a expliqué qu'il entendait s'impliquer dans la mise en place de sa fondation et a insisté sur la nécessité de former et d'aider la prochaine génération de dirigeants.

«Comment repenser la façon dont nous faisons passer notre message, dont nous utilisons la technologie et les médias numériques afin de convaincre à travers le pays?», relevait-il. «Pas seulement à San Francisco et Manhattan, mais partout», ajoutait-il, donnant en exemple les questions du changement climatique ou des inégalités.

Détaillant ses projets à compter du 20 janvier, date à laquelle il cèdera se place dans le Bureau ovale à M. Trump, M. Obama a précisé vouloir, à très court terme, «dormir pendant deux semaines et partir avec ma femme pour des vacances bien méritées».

Il a aussi confirmé sa volonté de se consacrer, durant les premiers mois de se retraite politique, à l'écriture d'un livre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer