La qualité de l'eau à Flint s'est améliorée

Le 20 février dernier, de l'eau en bouteille... (Photo Comcast via AP)

Agrandir

Le 20 février dernier, de l'eau en bouteille est distribuée aux résidants de Flint.

Photo Comcast via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CHICAGO

La qualité de l'eau empoisonnée de Flint, au coeur d'un vaste scandale, s'est améliorée mais les habitants doivent toujours utiliser des filtres pour en boire, ont indiqué mercredi les autorités de l'État américain du Michigan.

Des tests récents dans les quartiers les plus touchés ont montré que 95% des échantillons d'eau présentaient des niveaux de plomb conformes aux critères fédéraux, ont indiqué les autorités.

Pour autant, les habitants devront toujours boire cette eau avec un filtre, selon la même source.

Le gouverneur républicain du Michigan, Rick Snyder, a exhorté mercredi les élus du Congrès à voter une aide financière pour Flint.

«J'encourage fortement le gouvernement fédéral à aller de l'avant et à obtenir que l'aide pour Flint soit votée», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Plusieurs démocrates avaient voté mardi au Sénat contre une proposition de loi de financement des dépenses fédérales, apparemment étonnés qu'elle ne prévoie pas une aide pour les infrastructures à Flint.

Le rejet de ce texte fait planer le spectre d'une paralysie du gouvernement en fin de semaine.

Mais les élus du Congrès semblaient avoir trouvé un compromis mercredi pour allouer 170 millions de dollars aux infrastructures de Flint et d'autres villes touchées par une contamination de leur eau.

«Franchement, sans filtres, personne aux États-Unis ne devrait faire confiance à l'eau d'une canalisation en plomb», a estimé Marc Edwards, professeur d'ingénierie de l'environnement à l'université de Virginia Tech, qui aide l'État du Michigan.

Pendant plus d'un an, les habitants de Flint, dont 8000 enfants, ont été exposés à une eau gravement contaminée au plomb après la décision des autorités en 2014 de changer la source d'approvisionnement de la ville par souci d'économie.

Une dizaine de responsables de l'État ont été inculpés et des poursuites engagées contre deux entreprises, dont le français Veolia, que l'État du Michigan accuse de «fraude» et de «négligence» dans ce scandale.

Ce scandale, mis au jour à la mi-2015 grâce à un groupe d'habitants de cette ville sinistrée, a soulevé une vague d'indignation nationale. Au début d'année, Barack Obama avait lui-même dénoncé «une terrible tragédie».

La consommation d'eau contaminée au plomb peut perturber le développement psychomoteur des enfants et provoquer des maladies graves.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer