Le pirate roumain «Guccifer» condamné à plus de 4 ans de prison

De son vrai nom Marcel Lehel Lazar, le... (photo Silviu Matei, archives mediafax/REUTERS)

Agrandir

De son vrai nom Marcel Lehel Lazar, le pirate de 44 ans a été condamné par un tribunal fédéral d'Alexandria, dans l'État de Virginie, après avoir été extradé de Roumanie où il purgeait une peine de 7 années de réclusion pour de précédents piratages.

photo Silviu Matei, archives mediafax/REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ALEXANDRIA

La justice américaine a condamné jeudi à quatre ans et quatre mois de prison le pirate informatique roumain « Guccifer », qui avait rendu publics des messages de personnalités du monde politique, dont l'ex-secrétaire d'État Colin Powell et des membres de la famille Bush.

De son vrai nom Marcel Lehel Lazar, le pirate de 44 ans a été condamné par un tribunal fédéral d'Alexandria, dans l'État de Virginie.

Il avait plaidé coupable en mai dernier des charges le visant, après avoir été extradé de Roumanie où il purgeait une peine de 7 années de réclusion pour de précédents piratages.

M. Lazar avait suscité un vif émoi en se vantant d'avoir piraté des courriels de l'ex-secrétaire d'État Hillary Clinton, elle-même très critiquée pour avoir utilisé un serveur de messagerie privé quand elle dirigeait la diplomatie américaine.

Ce piratage a été démenti par James Comey, le patron de la police fédérale FBI, mais « Guccifer » était bien parvenu à pirater des courriels d'un collaborateur de Mme Clinton, Sidney Blumenthal.

Il a fait au total une centaine de victimes aux États-Unis, par exemple au sein de la famille Bush dont sont issus deux récents présidents américains.

Le pirate informatique avait notamment intercepté des images envoyées par George W. Bush à sa soeur, représentant plusieurs des tableaux qu'il avait peints, dont un autoportrait de lui en train de prendre sa douche.

Marcel Lazar, vêtu d'une combinaison verte de détenu, est resté impassible au prononcé de son jugement.

La représentante du ministère public Maya Song avait demandé juste avant au juge James Cacheris d'« envoyer le message que le piratage informatique (était) un délit grave ».

M. Lazar « n'a jamais une seule fois exprimé de regrets », a-t-elle relevé.

Le condamné devrait selon son avocate Shannon Quill être rapidement renvoyé en Roumanie pour y purger sa peine infligée par la justice roumaine, et être ensuite extradé à nouveau vers les États-Unis pour la peine d'emprisonnement qu'il a reçue ce jeudi.

« Guccifer » avait été arrêté en janvier 2014 en Roumanie, avec la collaboration des États-Unis, qui ont remercié jeudi Bucarest pour cette entraide judiciaire.

En Roumanie, il a été reconnu coupable d'avoir piraté les comptes courriel de nombreuses personnalités, dont le directeur du Service de renseignement intérieur (SRI).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer