Louisiane: trois jeunes noirs auraient voulu tuer des policiers

Un manifestant lève les bras devant des policiers... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Un manifestant lève les bras devant des policiers anti-émeute à Baton Rouge, dimanche.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La police de Baton Rouge a annoncé mardi l'arrestation de trois jeunes Afro-Américains pour un vol d'armes à feu qu'ils voulaient utiliser contre les forces de l'ordre selon l'un d'eux, moins d'une semaine après la tuerie de policiers qui a choqué les États-Unis.

L'un des suspects interpellés, Antonio Thomas, âgé de 17 ans, a dit «pendant son interrogatoire que lui ainsi que trois autres suspects ont volé les armes et allaient se procurer des balles pour tirer sur la police», selon un communiqué de la police de Baton Rouge.

Antonio Thomas... (PHOTO AP) - image 2.0

Agrandir

Antonio Thomas

PHOTO AP

Malik Bridgewater... (PHOTO AP) - image 2.1

Agrandir

Malik Bridgewater

PHOTO AP

Cette ville de Louisiane a été marquée par plusieurs manifestations depuis la mort il y a une semaine d'Alton Sterling, un Noir abattu par la police. La vidéo amateur de ses derniers instants, amplement relayée sur internet, a provoqué une vague d'indignation redoublée le lendemain par la nouvelle qu'un autre Noir, Philando Castile, avait été tué par un policier, cette fois dans le Minnesota.

Micah Johnson, le tireur embusqué qui a tué cinq policiers à Dallas jeudi soir, avait affirmé qu'il voulait tuer des policiers blancs en réponse à ces deux morts.

La police de Baton Rouge est intervenue dans la nuit de vendredi à samedi après un cambriolage dans un magasin de prêteurs à gage, où des armes ont été dérobées. Les images de vidéo surveillance montraient les suspects entrer par le toit, précise le communiqué. Trois des suspects ont été arrêtés, âgés de 13, 17 et 20 ans, un quatrième est toujours recherché, indique la police, qui fait circuler les photos des trois interpellés.

Antonio Thomas a été incarcéré, accusé de «cambriolage et vol d'armes à feu», selon les forces de l'ordre.

De nombreuses manifestations ont eu lieu chaque soir dans plusieurs villes américaines depuis la mort des deux hommes abattus par la police. C'est à l'occasion de l'une de ces manifestations que Micah Johnson, ancien combattant afro-américain de 25 ans, a tué cinq policiers à Dallas.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer