L'adolescent texan «à l'horloge» déménagera au Qatar

Ahmed Mohamed, 14 ans, a été reçu lundi... (PHOTO JIM WATSON, AFP)

Agrandir

Ahmed Mohamed, 14 ans, a été reçu lundi soir à la Maison-Blanche.

PHOTO JIM WATSON, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CHICAGO

L'adolescent devenu une vedette sur l'internet pour avoir fabriqué une horloge que la police texane avait prise pour une bombe factice, va déménager au Qatar, ont rapporté les médias locaux mardi.

Depuis sa mésaventure mi-septembre, la famille du garçon, Ahmed Mohamed, a été submergée par d'innombrables offres d'écoles et d'universités offrant de financer les études du jeune homme.

Ses parents, immigrants soudanais qui habitaient en banlieue de Dallas, ont indiqué avoir finalement retenu une offre en provenance du Qatar, où les études secondaires et les quatre premières années d'université d'Ahmed seront prises en charge, a précisé son père au journal Dallas Morning News.

Ahmed Mohamed, 14 ans, a été reçu lundi soir à la Maison-Blanche à l'invitation de Barack Obama, qui s'était ému de voir l'adolescent inventif arrêté et menotté dans son école.

Le président américain s'était ainsi immiscé dans l'affaire devant l'avalanche de réactions sur l'internet, les policiers du Texas se voyant reprocher un excès de zèle fondé sur un sentiment islamophobe.

Ahmed Mohamed, réputé bricoleur parmi les élèves de son collège du Texas, avait apporté début septembre un dispositif, composé notamment d'un écran numérique et d'un circuit électronique, qu'il souhaitait montrer à son professeur de technologie.

L'appareil ayant sonné lors d'une autre classe, un enseignant d'anglais l'avait alors confisqué, avant que les choses ne s'emballent et conduisent à son arrestation.

Une image du garçon, arborant un t-shirt siglé du logo de la NASA et les mains menottées dans le dos, avait été partagée par des milliers d'internautes.

L'adolescent a participé lundi à la nuit de l'astronomie, réunissant à la Maison-Blanche des étudiants, professeurs, scientifiques et astronautes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer