Pour Ben Carson, l'Holocauste aurait pu être évité si les Juifs avaient été armés

Ben Carson... (PHOTO RANDALL HILL, REUTERS)

Agrandir

Ben Carson

PHOTO RANDALL HILL, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Deuxième dans la course à l'investiture républicaine derrière Donald Trump, l'ancien neurochirurgien Ben Carson a déclenché une nouvelle controverse alors qu'il discutait du contrôle des armes à feu sur les ondes de CNN, jeudi, suggérant que l'Holocauste n'aurait peut-être pas coûté la vie à près de six millions de personnes si les juifs avaient été armés sous l'Allemagne nazie.

En entrevue avec le présentateur Wolf Blitzer sur CNN, celui qui talonne Donald Trump dans les intentions de vote (20 % pour Carson contre 21 % pour le magnat de l'immobilier, selon un récent sondage signé NBC/Wall Street Journal) et qui n'a rien à lui envier côté polémique a commenté une déclaration faite dans son livre A More Perfect Union dans laquelle il soutient que le régime d'Hitler n'aurait pu aussi facilement éliminer six millions de personnes - pour la grande majorité des Juifs - si les citoyens allemands n'avaient pas été désarmés par leur gouvernement à la fin des années 30.

À la question de M. Blitzer, lui demandant, pour bien comprendre, «s'il n'y avait eu aucun contrôle des armes à feu en Europe à l'époque, est-ce que six millions de Juifs auraient été tués?», M. Carson répond: «Je pense que la probabilité qu'Hitler ait été capable d'accomplir ses objectifs aurait été bien moindre si les gens avaient été armés».

Pour L'Anti-Defamation League, une ONG américaine visant notamment à défendre les juifs contre toute forme d'antisémitisme, lier la question américaine du contrôle des armes à feu à l'Holocauste est «historiquement inexacte.

- Avec slate.com et bbc.com

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer