Pour Rupert Murdoch, Barack Obama n'est pas un «vrai président noir»

Rupert Murdoch.... (PHOTO RICK WILKING, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Rupert Murdoch.

PHOTO RICK WILKING, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Le magnat des médias Rupert Murdoch, fondateur du groupe News Corporation, sous-entend que le président des États-Unis Barack Obama n'est pas un «vrai président noir», encensant sur les réseaux sociaux l'unique candidat afro-américain à l'investiture républicaine Ben Carson, qui pour lui serait, s'il devient le 45e président des États-Unis, un «vrai président noir».

C'est sur son compte Twitter, mercredi, que l'Australo-Américain de 84 ans qui possède notamment aux États-Unis la chaîne Fox News, le New York Post et le Wall Street Journal a fait état de son admiration pour Ben Carson (et sa femme), neurochirurgien à la retraite qui tente de ravir la candidature républicaine pour la présidentielle de 2016, tirant une flèche au passage en direction du locataire de la Maison-Blanche: «Ben et Candy Carson sont formidables. Que pensez-vous d'un vrai président noir qui peut adéquatement se pencher sur le problème de la division raciale?»

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Plus tard, le conservateur, reconnu comme l'un des hommes les plus puissants au monde, a recommandé un article du New York Magazine qui demandait à ses lecteurs si le président Obama en avait fait assez pour la communauté afro-américaine.

Quelque onze heures après son tweet initial et la petite tempête médiatique que ses propos ont déclenchée, M. Murdoch a présenté ses excuses sur son compte du célèbre microblogue affirmant n'avoir voulu blesser personne et «trouver personnellement, les deux hommes [comprendre Ben Carson et Barack Obama, NDLR] charmants».

- Avec Associated Press.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer