Le chef du Pentagone en Europe en pleine polémique

Le secrétaire à la Défense américain, Ashton Carter.... (PHOTO SAUL LOEB, archives AFP)

Agrandir

Le secrétaire à la Défense américain, Ashton Carter.

PHOTO SAUL LOEB, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Le secrétaire à la Défense américain Ashton Carter est arrivé dimanche à Madrid pour une tournée européenne de cinq jours, en pleine polémique après un bombardement aérien sur un hôpital de Médecins sans Frontières (MSF) en Afghanistan.

Le chef du Pentagone doit faire face au tollé engendré par un bombardement aérien, probablement un raid américain, sur un hôpital de l'organisation humanitaire d'urgence MSF dans la ville nord-afghane de Kunduz, qui a fait 22 morts - des patients et des membres du personnel de MSF.

«C'est une perte de vies tragique, notre coeur ne peut qu'aller aux innocents qui se sont retrouvés piégés dans ce type de violence», a déclaré M. Carter à des journalistes à bord du vol pour l'Europe, qualifiant toutefois la situation de «confuse et compliquée».

MSF affirme avoir transmis préventivement les coordonnées GPS de son hôpital aux armées afghane et américaine. Or les bombardements se sont poursuivis «pendant plus de 45 minutes» après que l'ONG a averti les armées afghane et américaine que son établissement avait été touché par de premiers tirs.

Washington s'est engagé à une enquête «exhaustive» pour faire toute la lumière sur le drame. «Insuffisant» pour MSF, qui réclame que l'enquête soit confiée à un «organisme international indépendant».

Selon l'ONU, la frappe aérienne pourrait relever du «crime de guerre» si elle était jugée «délibérée par la justice».

La tournée de M. Carter l'emmènera en Espagne, en Italie et en Grande-Bretagne avant une réunion ministérielle de l'OTAN à Bruxelles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer