Alerte en Arizona après de mystérieux tirs en série sur l'autoroute

Les autorités disent n'avoir pour l'instant aucune piste... (Photo Matt York, AP)

Agrandir

Les autorités disent n'avoir pour l'instant aucune piste sur l'origine des tirs.

Photo Matt York, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

La police de l'Arizona dans le sud-ouest des États-Unis est en alerte après une mystérieuse série de tirs visant des automobilistes sur l'autoroute, les autorités décrivant ces attaques comme du «terrorisme intérieur».

Onze tirs ont eu lieu près de la métropole de Phoenix depuis fin août, le dernier en date ayant eu lieu jeudi contre un semi-remorque touché par une balle, a expliqué la police à l'AFP.

Une enquête est également en cours sur une autre attaque qui pourrait être liée.

Les autorités disent n'avoir pour l'instant aucune piste sur l'origine des tirs.

Jusqu'à présent, les victimes de ces tirs ont eu beaucoup de chance: seule une adolescente a été légèrement blessée par des bris de verre, quand la fenêtre de la voiture dans laquelle elle roulait a volé en éclats à cause d'une balle.

Bart Graves, un porte-parole de la police de l'État d'Arizona, a précisé que les autorités craignaient qu'il puisse y avoir plusieurs tireurs à l'origine de ces attaques, et notamment que certains aient voulu imiter les premiers tirs.

Le colonel Frank Milstead, à la tête des services de sureté publique de l'Arizona, assimile ces tirs à «du terrorisme intérieur» et a promis une récompense de 20 000 dollars pour toute information pouvant mener à une arrestation.

Les premières attaques ont eu lieu le 29 août quand deux voitures et un car de touristes vide ont été chacun touchés par une balle dans des incidents séparés.

Robert McDonald, le conducteur du car de touristes, a raconté aux médias locaux qu'il était au volant quand une balle a atteint le siège situé juste derrière lui.

«Si j'avais bougé ma tête, la balle m'aurait atteint», a-t-il estimé.

Le gouverneur d'Arizona Doug Ducey a appelé jeudi les habitants de son État à la prudence.

«S'il vous plait, faites attention et restez en alerte», a-t-il commenté sur son compte Twitter.

D'après Bart Graves, il n'y a pas encore d'effet de panique autour de cette série d'incidents, qui rappelle les tirs du «sniper de Washington» en 2002: John Allen Muhammad, et son complice le jeune Lee Boyd Malvo avaient alors terrorisé Washington et ses environs en tirant au hasard sur des gens depuis leur voiture, tuant ainsi 10 personnes.

«Les gens continuent à conduire sur les autoroutes. Le trafic n'a pas baissé», conclut M. Graves.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer