Fusillade dans un cinéma près de Nashville

Un important dispositif policier a été déployé aux... (Photo AP)

Agrandir

Un important dispositif policier a été déployé aux alentours du cinéma où a eu lieu la fusillade.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Un homme de 29 ans, le visage caché par un masque chirurgical et brandissant une hache a été abattu par la police mercredi à Nashville après avoir blessé trois personnes.

L'homme a aspergé les spectateurs d'un cinéma de la banlieue de Nashville, dans le Tennessee, de gaz poivre, blessant trois personnes dont une avec sa hache.

Il a ensuite été abattu soit par un agent de police, venu à la rescousse et sur qui il aurait ouvert le feu avec une arme, soit par une équipe d'intervention, a expliqué le chef de la police de la ville, Steve Anderson.

L'agresseur est mort peu après dans l'enceinte du cinéma. M. Anderson a reconnu que pour l'heure seul l'agent qui a fait feu sur le suspect a vu une arme à feu, mais n'a pas été en mesure de la décrire précisément dans son témoignage.

L'homme abattu n'avait pas encore été formellement identifié en fin de journée, a indiqué le chef de la police.

Le tireur, dont on ignorait encore les motivations, portait également sur le ventre un sac à dos qui pouvait faire penser à une bombe. Par précaution, la police a fait appel à une équipe d'artificiers pour examiner le sac et désamorcer l'éventuel engin explosif. Il s'est avéré que le sac ne contenait rien, a précisé le chef de la police.

L'attaque s'est produite pendant la projection du dernier Mad Max et cet incident se produit seulement deux semaines après qu'un homme a ouvert le feu dans un cinéma de Lafayette, en Louisiane (sud). Le tireur s'était suicidé après avoir abattu deux femmes et blessé neuf autres spectateurs.

Ces fusillades rappellent celle d'Aurora en 2012 lorsque James Holmes avait ouvert le feu sur les spectateurs regardant un film Batman, faisant 12 morts et 70 blessés.

James Holmes attend qu'un jury décide de le condamner à mort ou non.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer