Jeb Bush propose le non-remplacement de 2 fonctionnaires sur 3

«Ma première réforme sera de geler les embauches... (PHOTO JASON BEAN, THE RENO GAZETTE-JOURNAL/AP)

Agrandir

«Ma première réforme sera de geler les embauches fédérales», a déclaré Jeb Bush.

PHOTO JASON BEAN, THE RENO GAZETTE-JOURNAL/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le candidat républicain à la Maison-Blanche Jeb Bush a proposé lundi de ne pas remplacer deux tiers des fonctionnaires fédéraux partant à la retraite, l'ancien gouverneur s'engageant à réformer un État fédéral devenu «incompétent».

Jeb Bush a détaillé lundi dans un discours à Tallahassee en Floride des propositions pour lutter contre «l'excès de dépenses, l'arrogance et l'incompétence pure» du «mont Washington», la capitale fédérale devenue dans le langage conservateur synonyme de bureaucratie et gabegie.

L'ancien gouverneur de Floride propose d'amender la Constitution pour interdire les déficits et plusieurs réformes budgétaires. Mais il s'en est particulièrement pris à la gestion des fonctionnaires de l'État fédéral.

«Ma première réforme sera de geler les embauches fédérales», a déclaré Jeb Bush. «Nous aurons une règle simple, un remplacement pour trois départs, avec des exceptions pour les postes essentiels dans le domaine de la sécurité et de la sûreté».

«Avec d'autres réformes, une réduction de la bureaucratie de 10 % en quatre ans est un objectif réaliste», a dit le républicain, qui veut aussi rémunérer au mérite, et faciliter les licenciements de fonctionnaires.

Autre réforme promise: brider le secteur du lobbying, qui a selon lui cru de 45 % en 10 ans.

Le candidat souhaite interdire aux élus sortants du Congrès de se faire embaucher par des cabinets de lobbying pendant six ans après la fin de leur mandat - une pratique très répandue, les ex-parlementaires offrant un carnet d'adresses et une influence considérable pour les fédérations professionnelles qui cherchent à peser dans le processus législatif. L'interdiction est aujourd'hui d'un an pour les anciens membres de la Chambre des représentants, et de deux pour les ex-sénateurs.

Et Jeb Bush voudrait que la paie des 535 élus soit retenue en cas d'absentéisme. «Si vous ne venez pas, vous ne serez pas payés pour ce temps».

Les administrations fédérales américaines employaient 2 663 000 fonctionnaires en 2014 (hors 1,4 million de militaires et 63 000 personnes dans les branches législatives et judiciaires), selon l'Office of Personnel Management, un chiffre en baisse depuis le pic de 2010, l'année suivant la mise en place d'un plan de relance de l'économie après la grande récession de 2008-2009.

Les candidats à la présidentielle américaine de novembre 2016 commencent à assembler un programme, en vue des primaires qui commenceront en février. Côté républicain, le premier débat télévisé aura lieu le 6 août: dix des 16 candidats pourront y participer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer