La vaccination pourrait devenir obligatoire en Californie

Les parents opposés au projet de loi se... (PHOTO AP)

Agrandir

Les parents opposés au projet de loi se sont engagés à prendre des moyens juridiques pour empêcher son adoption - et ce, même si il a déjà passé le test de plusieurs tribunaux, dont la Cour Suprême.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Julie Horowitz
Associated Press
Sacramento

Les élus californiens ont fait parvenir lundi à leur gouverneur, le démocrate Jerry Brown, un projet de loi controversé qui imposerait certaines mesures des plus strictes aux États-Unis quant à la vaccination dans les écoles. M. Brown n'a pas encore annoncé s'il allait parapher le document.

Le Sénat de Californie a approuvé à 24 contre 14 le projet de loi adopté par l'assemblée législative de l'État il y a quelques jours en vue d'interdire l'exemption à la vaccination pour des convictions personnelles.Si la loi est entérinée par le gouverneur Brown, seuls les enfants souffrant de sérieux problèmes de santé pourraient éviter de recevoir les vaccins obligatoires. Les enfants non vaccinés devraient recevoir l'enseignement à la maison.

Lundi, le Sénat a amendé le projet de loi remis par l'assemblée de manière à rendre plus simple l'obtention d'exemptions. En vertu de ces changements, les médecins pourraient utiliser l'historique médical familial comme facteur d'évaluation.

À l'heure actuelle, seul le Mississippi et la Virginie-Occidentale ont adopté des lois aussi sévères que celle proposée par des sénateurs démocrates californiens.

Les politiciens ont agi dans la foulée d'une épidémie de rougeole qui a contaminé près de 150 personnes aux États-Unis, au Canada et au Mexique, il y a quelques mois.

Les parents opposés au projet de loi se sont engagés à prendre des moyens juridiques pour empêcher son adoption - et ce, même si il a déjà passé le test de plusieurs tribunaux, dont la Cour Suprême.

Le gouverneur Jerry Brown a 12 jours pour décider s'il sanctionnera le projet de loi, ce qui permettrait son entrée en vigueur.

Le projet de loi a été approuvé par la majorité des élus des deux partis au Sénat et à l'assemblée législative, mais il n'a pas reçu les deux tiers requis pour outrepasser le veto du gouverneur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer