Les républicains sans tête d'affiche dans la course à la Maison-Blanche

Le parti de l'éléphant n'a toujours pas de... (PHOTO RICK WILKING, REUTERS)

Agrandir

Le parti de l'éléphant n'a toujours pas de favori clair pour le représenter à l'élection présidentielle de 2016, alors que dans le camp démocrate tous les regards sont tournés vers Hillary Clinton.

PHOTO RICK WILKING, REUTERS

Agence France-Presse
WASHINGTON

Cinq prétendants républicains à la Maison-Blanche arrivent ex-aequo avec 10 % des voix chacun, selon un sondage de l'Université Quinnipiac publié jeudi, sans qu'aucun nom ne se dégage pour affronter Hillary Clinton, ultra-favorite dans le camp démocrate.

L'ancien gouverneur de Floride Jeb Bush, qui n'a pas officiellement annoncé sa candidature, et le sénateur Marco Rubio, obtiennent chacun 10 % d'opinions favorables, tout comme trois ultra-conservateurs: le gouverneur du Wisconsin Scott Walker, l'ancien gouverneur de l'Arkansas et présentateur de Fox Mike Huckabee, et le chirurgien à la retraite et unique candidat noir républicain, Ben Carson.

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Le sénateur libertarien Rand Paul, qui a récemment fait parler de lui en s'opposant aux programmes de surveillance du gouvernement américain, obtient 7 %, le sénateur du Texas porte-étendard du Tea Party, Ted Cruz, 6 % et le magnat de l'immobilier Donald Trump, 5 %.

Signe supplémentaire d'incertitude, environ 20 % des Américains sondés affirment qu'ils n'ont pas encore choisi leur candidat.

«On peut dire que la primaire républicaine à la présidentielle de 2016 n'est la course de personne», a estimé le directeur adjoint de Quinnipiac, Tim Malloy.

Côté démocrate, Mme Clinton, qui prétend à devenir la première femme à entrer à la Maison-Blanche, obtient 57 % des voix - trois points de moins que le 24 avril -, largement plus que le candidat socialiste Bernie Sanders, qui obtient 15 %.

Le vice-président Joe Biden, qui n'est pas candidat, arrive troisième avec 9 %. L'ancien gouverneur du Maryland, Martin O'Malley, qui devrait annoncer sa candidature samedi, obtient seulement 1 %.

Lors d'hypothétiques face-à-face, seuls Rand Paul et Marco Rubio représentent une menace pour Mme Clinton, qui obtient 46 % des voix contre 42 % pour M. Paul, et 45 % contre 41 % pour M. Rubio. Elle obtient 47 % contre Jeb Bush (37 %).

La démocrate sort moins gagnante sur les qualités requises pour prétendre à la présidentielle. Quelque 53 % des Américains (contre 39 %) estiment qu'elle n'est ni honnête ni digne de confiance, mais 60 % (contre 37 %) affirment qu'elle a de fortes qualités de leadership.

Ils sont assez partagés (48 % contre 47 %) sur le fait de savoir si Mme Clinton peut répondre à leurs problèmes ou leurs besoins.

Ce sondage a été réalisé entre les 19 et 26 mai auprès de 1711 électeurs enregistrés, avec une marge d'erreur de plus ou moins 2,4 points de pourcentage.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer