Cleveland et le ministère de la Justice s'entendent à l'amiable

Des policiers sont illuminés par des gyrophares lors... (PHOTO JOHN MINCHILLO, AP)

Agrandir

Des policiers sont illuminés par des gyrophares lors d'une manifestation suivant l'acquittement du policier Michael Brelo, samedi.

PHOTO JOHN MINCHILLO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CLEVELAND

La ville américaine de Cleveland, où un policier a été acquitté samedi du meurtre de deux Noirs en 2012, a conclu un règlement à l'amiable avec le département de la Justice pour pallier aux manquements de sa police, accusée par ce ministère de recours excessif à la force, a rapporté lundi le New York Times.

L'accord pourrait être annoncé mardi, selon le quotidien, citant des sources proches du dossier, sans donner plus de précisions.

Mais le journal rappelle que des accords similaires dans d'autres municipalités avaient conduit à la mise en place de contrôleurs indépendants chargés de vérifier que la police municipale prenait les mesures nécessaires pour améliorer sa formation ou l'utilisation de ses armes.

Ce règlement évite à Cleveland un procès long et coûteux, au moment où des défenseurs de la cause noire réclament la démission du maire, Frank Jackson, explique le New York Times.

Cette annonce intervient après l'acquittement samedi du policier Michael Brelo, 31 ans, déclaré non coupable de deux homicides volontaires en novembre 2012.

Il avait tiré à 49 reprises contre la voiture de Timothy Russell, 43 ans, et de Malissa Williams, 30 ans, des sans-abris non armés décrits comme mentalement incompétents, dont les 15 dernières balles sur le pare-brise alors qu'il était debout sur le capot.

Le verdict a provoqué des manifestations à l'issue desquelles la police de Cleveland a arrêté 71 personnes, pour avoir notamment agressé des passants.

Une autre enquête sur un policier blanc débutant de Cleveland, qui avait tué en novembre un enfant noir de douze ans Tamir Rice alors qu'il pointait un jouet en forme de pistolet dans un parc, n'a toujours pas abouti.

Après ce drame, le ministère de la Justice avait déterminé que la police de Cleveland faisait «un usage excessif de la force», au terme d'une enquête lancée en mars 2013, après plusieurs incidents importants impliquant la police.

Le gouverneur républicain de l'Ohio, John Kasich, a rappelé dimanche avoir créé un groupe de travail sur la police de Cleveland qui étudie les conditions de recours à la force létale, le recrutement et la formation des policiers, dont ceux appartenant aux minorités raciales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer