Commémoration des 20 ans de l'attentat en Oklahoma

L'ancien président Bill Clinton, ainsi que la gouverneure... (PHOTO SUE OGROCKI, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

L'ancien président Bill Clinton, ainsi que la gouverneure de l'Oklahoma Mary Fallin ont prononcé des discours au monument commémoratif d'Oklahoma City, où était érigé auparavant l'édifice fédéral Alfred P. Murrah.

PHOTO SUE OGROCKI, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tim Talley
Agence France-Presse
OKLAHOMA CITY

Des centaines d'Américains se sont réunis, dimanche, à Oklahoma City, sur les lieux de l'attentat meurtrier survenu il y a exactement 20 ans - la pire tragédie en sol américain jusqu'aux événements du 11 septembre 2001.

Le 19 avril 1995, une explosion avait éventré un établissement du gouvernement fédéral de l'État du Centre-Sud des États-Unis, causant la mort de 168 personnes et en blessant plusieurs autres.

Des survivants, ainsi que des proches des victimes ont participé à la cérémonie empreinte d'émotion. À 9 h 02 - l'heure exacte à laquelle la bombe a explosé - les gens ont observé 168 secondes de silence. On a ensuite lu le nom de toutes les personnes qui ont péri dans l'attaque.

L'ancien président Bill Clinton, ainsi que la gouverneure de l'Oklahoma Mary Fallin ont prononcé des discours au monument commémoratif d'Oklahoma City, où était érigé auparavant l'édifice fédéral Alfred P. Murrah.

Frank Keating, qui était gouverneur de l'État lors du drame, a souligné qu'il s'agissait d'une «tragédie» d'une «horreur indescriptible».

Timothy McVeigh, un ancien combattant de l'armée américaine qui s'opposait au gouvernement en place, avait planifié l'attentat. Il disait vouloir se venger de l'assaut mené par le FBI contre les «Branch Davidians» - un groupe religieux - qui avait mené à la mort de 70 personnes à la même date, deux ans plus tôt, le 19 avril 1993.

McVeigh avait été condamné à la peine capitale en lien avec des accusations de meurtre et de complot en 1997. Il a été exécuté en 2001.

Son complice, Terry Nichols, a lui aussi été condamné pour l'explosion et il purge une peine de prison à vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer