Une mosquée réservée aux femmes ouvre ses portes à Los Angeles

Des mosquées réservées aux femmes existent en Chine,... (Photo Lori Shepler, REUTERS)

Agrandir

Des mosquées réservées aux femmes existent en Chine, au Chili et en Inde, mais des leaders musulmans croient que cette initiative pourrait être la première aux États-Unis.

Photo Lori Shepler, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
LOS ANGELES

Une mosquée du centre-ville de Los Angeles qui interdit aux hommes de venir y prier pourrait bien être la première dans son genre aux États-Unis.

Selon le Los Angeles Times, plus de 100 femmes se sont réunies vendredi pour une prière inaugurale marquant le lancement de la Women's Mosque of America, une organisation sans but lucratif qui souhaite créer un endroit où les femmes musulmanes pourront apprendre et se regrouper.

«Les femmes musulmanes n'ont pas de tribune. Quand nous allons à la mosquée, nous devons nous asseoir sur le côté», a fait remarquer Yasmeen Ruhge, une cardiologue de Pasadena présente à l'évènement. «Ce n'est pas que nous ne sommes pas égaux, mais la nouvelle mosquée va nous donner la liberté de parler en tant que femmes et de nous bâtir un rôle indépendant.»

Des mosquées réservées aux femmes existent en Chine, au Chili et en Inde, mais des leaders musulmans croient que cette initiative pourrait être la première aux États-Unis. Ces mosquées réservées permettent entre autres aux femmes de poser plus de questions à l'imam après les prières. Vendredi, une animatrice a abordé des thématiques relatives aux femmes et tenu un cercle de discussion après la prière.

En 2011, une étude avait révélé qu'environ les deux tiers des mosquées américaines utilisent une cloison pour séparer les hommes et les femmes durant les prières matinales, et que ce nombre peut augmenter pour les prières du vendredi. Les espaces réservés aux femmes dans les mosquées sont souvent moins attrayants et accessibles que ceux dévolus aux hommes. Et les femmes sont obligées d'entrer dans la mosquée par les portes de côté ou de derrière, affirme Sana Muttalib, qui a créé la Women's Mosque of America avec Hasna Maznavi.

L'espace de prière de la nouvelle mosquée de Los Angeles sera réservé aux femmes, mais les autres évènements et cours qui s'y dérouleront seront ouverts aux hommes. «Si seulement la moitié des membres d'une communauté contribuent au succès de l'ensemble, nous n'aurons pas autant de succès que nous le pourrions», souligne Hasna Maznavi.

Des experts estiment qu'il y a depuis quelques années une demande croissante pour l'autonomisation des femmes de la communauté musulmane, entre autres pour permettre de changer la perception publique de cette foi.

«Un des stéréotypes majeurs associés à l'islam concerne la façon dont les femmes sont traitées», explique Ruqayya Khan, titulaire de la Chaire d'études islamiques de la Claremont Graduate University, en Californie. «Pourtant, il y a une riche histoire des femmes dans l'islam, qui est souvent mise de côté ou occultée.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer