Vaste réorganisation au sein du Secret Service américain

Une membre du Service Secret monte la garde... (PHOTO KEVIN LAMARQUE, archives REUTERS)

Agrandir

Une membre du Service Secret monte la garde devant le portique nord de la Maison-Blanche.

PHOTO KEVIN LAMARQUE, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le Secret Service, chargé de la protection du président américain, va entamer une vaste réorganisation avec le départ annoncé de plusieurs de ses cadres après une série d'incidents qui ont terni l'image cette police d'élite.

«Sur la base du rapport d'experts (commandité après les incidents, NDLR) et de mon analyse, je vais effectuer des changements au sein des équipes dirigeantes du Secret Service», a déclaré Joseph Clancy, directeur par intérim, dans un communiqué.

«Le changement est nécessaire pour avoir une nouvelle approche dans notre façon de fonctionner», a-t-il ajouté.

La Maison-Blanche s'est refusée à tout commentaire.

Selon le Washington Post, quatre directeurs adjoints chargés respectivement des opérations de protection, des enquêtes, de la technologie et des relations publiques ont été invités à quitter leur poste.

Une série d'incidents ont éclaboussé cette police d'élite qui comprend quelque 6500 hommes et femmes chargés notamment de protéger en permanence le président des Etats-Unis et une trentaine d'autres personnalités.

Déjà ternie ces dernières années par des scandales liés à la prostitution et à l'alcool, son image a été sérieusement écornée l'automne dernier lorsque un homme muni d'un couteau a réussi à escalader la grille qui entoure les pelouses de la Maison Blanche, parcourir plusieurs dizaines de mètres en courant et entrer dans un salon de réception avant d'être interpellé.

Devant le Congrès, mi-novembre, M. Clancy, avait reconnu que le Secret Service avait «failli à sa réputation». Jugeant «tout simplement inexcusable» l'intrusion du 19 septembre au sein de la Maison-Blanche, il avait alors annoncé «une évaluation exhaustive et à tous les niveaux» pour déterminer «les raisons profondes» des récents incidents et entreprendre les changements nécessaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer