Des airs de Ferguson à New York

Plusieurs manifestations ont eu lieu dans les rues... (PHOTO Eric Thayer, REUTERS)

Agrandir

Plusieurs manifestations ont eu lieu dans les rues de New York, hier, après l'annonce du grand jury de Staten Island.

PHOTO Eric Thayer, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Hétu

collaboration spéciale

La Presse

(NEW YORK) Autre ville, même verdict: moins de deux semaines après le non-lieu de Ferguson, un grand jury de Staten Island, à New York, a décidé hier de ne pas poursuivre un policier blanc du NYPD impliqué dans la mort d'un père de famille afro-américain, le 17 juillet dernier.

Ce jour-là, l'officier Daniel Pantaleo, 29 ans, a participé avec d'autres policiers à l'arrestation musclée d'Eric Garner, 43 ans, qui était soupçonné de vente illégale de cigarettes. Lors de cette intervention filmée par un passant à l'aide d'un téléphone portable, il a pris le suspect par le cou pour l'immobiliser sur le trottoir, une pratique interdite par le NYPD.

> En images

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

«Je ne peux pas respirer!», s'est écrié à plusieurs reprises Eric Garner, obèse et asthmatique, avant de perdre connaissance. Ce père de six enfants, qui avait résisté verbalement à sa énième arrestation, a été déclaré mort à l'hôpital. Le médecin légiste de New York a plus tard conclu à l'homicide.

«Après délibération sur les éléments de l'enquête qui lui a été présentée, le grand jury a trouvé qu'il n'y avait pas de cause raisonnable de voter pour une inculpation», a déclaré le procureur de Staten Island, Daniel Donavan, à l'issue d'une procédure au cours de laquelle une soixantaine de témoins auront comparu.

Au moment d'écrire ces lignes, le non-lieu de New York n'avait pas engendré d'émeutes semblables à celles qui avaient suivi l'annonce de la décision du grand jury du comté de St. Louis concernant Darren Wilson, le policier blanc qui a tué Michael Brown, un jeune Noir non armé, le 9 août dernier, à Ferguson.

Mais la stupeur et l'indignation de plusieurs New-Yorkais, y compris les proches d'Eric Garner, n'étaient pas moins grandes.

«Je suis déterminée à obtenir justice pour mon mari», a déclaré Esaw Garner, veuve de la victime, lors d'une conférence de presse. «Quelqu'un qui est payé pour bien faire a mal fait.»

«C'est juste un permis de tuer un homme noir», a pour sa part déclaré Benjamin Carr, père d'Eric Garner, tout en appelant au calme.

«Scandaleux»

Jeffrey Holmes, un photographe noir de 60 ans, est l'un de ceux qui ont exprimé leur colère de façon pacifique hier soir dans les rues de New York.

«Le procureur de Staten Island a bien appris sa leçon du procureur raciste de Ferguson», a-t-il déclaré à La Presse après s'être mêlé à un groupe de manifestants à Union Square, un des endroits où des New-Yorkais se sont rassemblés pour protester contre le non-lieu accordé à l'officier Pantaleo.

«Il est scandaleux que ce procureur n'ait pas réussi à convaincre le grand jury d'inculper le policier. Surtout après avoir vu cette vidéo accablante», a-t-il ajouté.

Des manifestations ont également eu lieu à Staten Island, à Times Square, à la gare de Grand Central et près du Rockefeller Center, où des milliers de personnes s'étaient rassemblées pour assister à la traditionnelle illumination du sapin de Noël de ce haut lieu touristique.

«Je ne peux pas respirer!», ont scandé plusieurs manifestants en défilant dans les rues de Manhattan.

Comme il l'avait fait dans le cas du non-lieu de Ferguson, Barack Obama n'a pas tardé à réagir après la décision du grand jury de Staten Island, composé de 23 personnes, dont 14 Blancs.

«Quand quelqu'un n'est pas traité avec égalité selon la loi, c'est un problème et c'est mon travail, en tant que président, de contribuer à le résoudre», a déclaré le président américain en fin d'après-midi.

Au début de la soirée, le ministre de la Justice des États-Unis Eric Holder a annoncé l'ouverture d'une enquête fédérale sur une éventuelle violation des droits civiques d'Eric Garner.

Quant à l'officier Pantaleo, il s'est également exprimé, offrant à la famille d'Eric Garner des condoléances qui ont plus tard été refusées par sa veuve. «Je suis devenu policier pour aider les gens et pour protéger ceux qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes», a-t-il expliqué dans un communiqué. «Cela n'a jamais été dans mes intentions de nuire à quiconque et je me sens très mal à propos de la mort de M. Garner.»

Staten Island est le plus petit et le plus conservateur des cinq arrondissements de New York. Environ 77% de ses quelque 500 000 habitants sont blancs, et plusieurs d'entre eux comptent parmi leurs proches des policiers actifs ou retraités.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer