Le patron de la CIA ordonne une refonte de l'agence d'espionnage

Le directeur de la CIA, John Brennan... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Le directeur de la CIA, John Brennan

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le directeur de la CIA, John Brennan, a ordonné une large refonte de la célèbre agence d'espionnage, qui a été critiquée pour n'avoir pas anticipé certaines menaces y compris l'offensive cet été du groupe État islamique.

Dans un message aux employés de la Central Intelligence Agency daté du 24 septembre, M. Brennan affirme qu'il est temps que «nous nous regardions de près et honnêtement» pour voir si l'agence a besoin d'être restructurée afin d'être plus efficace.

«Je l'ai dit à plusieurs reprises l'an dernier: je suis devenu de plus en plus convaincu qu'il est temps de porter un regard neuf sur la manière dont nous sommes organisés (...) et sur notre structure actuelle, ainsi que les manières dont nous fonctionnons, pour voir si elles ont besoin d'être ajustées pour assurer notre réussite à l'avenir», déclare M. Brennan dans ce message, dont l'AFP a obtenu des extraits.

M. Brennan a demandé fin septembre à plusieurs responsables expérimentés «de conduire une révision en profondeur pour déterminer si l'agence est optimale dans l'efficacité de ses missions, notamment en matière d'intégration, de souplesse et de résilience», a précisé le porte-parole de la CIA, Dean Boyd, confirmant des informations du Washington Post.

Selon le quotidien américain, qui cite d'anciens et d'actuels responsables du renseignement, la refonte pourrait consister à démanteler les départements, actuellement séparés, de l'espionnage et de l'analyse, pour créer à la place des unités centrées sur des régions géographiques ou des menaces particulières.

Les responsables responsables de cette refonte sont encore «au stade de la collecte de l'information» et il est trop tôt pour dire quelles hypothèses vont être retenues, a toutefois précisé M. Boyd.

«Menaces variées»

Le projet d'une refonte serait né de la frustration de M. Brennan face aux difficultés rencontrées pour renforcer le renseignement américain en Syrie, où des avions américains bombardent les djihadistes, eux-mêmes en guerre contre le régime de Bachar al-Assad.

Mais pour M. Boyd, «aucun événement particulier ou menace particulière n'a provoqué cette refonte».

«Il existe un nombre incroyable de menaces très variées, du piratage en ligne aux menaces au Moyen-Orient, en Ukraine, et ailleurs. Nous avons besoin de nous réévaluer périodiquement pour être ainsi mieux positionnés afin de relever les défis actuels et à venir».

La CIA a été critiquée ces dernières années, des élus lui reprochant d'avoir sous-évalué l'importance des soulèvements au Moyen-Orient dits du «Printemps arabe» ou de n'avoir pas anticipé l'offensive cet été des jihadistes de l'État islamique en Irak et en Syrie.

Certains experts se sont inquiétés que la CIA soit chargée d'opérations paramilitaires - comme les tirs de drones contre des militants d'Al-Qaïda - au dépens d'un travail de renseignement plus traditionnel de collecte et d'analyse d'informations.

Dans son message M. Brennan, qui fut lui-même un agent de la CIA, explique avoir été frappé par la manière dont les avancées technologiques permettaient à l'agence d'extraire et d'analyser des données «quasiment en temps réel».

L'agence a besoin, selon lui, de tirer pleinement profit de ces nouvelles technologies pour s'assurer que la CIA mène sa mission «avec toute la vitesse, l'agilité et l'efficacité qu'on attend» d'elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer