Le suspect du meurtre d'un policier en cavale arrêté

Les recherches ont duré six semaines.... (Photo Jake Danna Stevens, AP)

Agrandir

Les recherches ont duré six semaines.

Photo Jake Danna Stevens, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Un homme accusé d'avoir tué un agent de la police d'État de Pennsylvanie (est) a été capturé jeudi au terme d'une vaste chasse à l'homme de six semaines à travers montagnes et forêts denses, ont indiqué les médias américains.

Eric Frein... (Photo Reuters) - image 1.0

Agrandir

Eric Frein

Photo Reuters

Eric Frein, âgé de 31 ans, a été traqué pendant des semaines, car il est soupçonné d'avoir abattu par arme à feu le policier d'Etat Bryon Dickson II et d'avoir blessé un second policier le 12 septembre.

Plusieurs centaines de policiers de la Pennsylvanie ainsi que des membres d'agences fédérales ont passé la région des montagnes Pocono au peigne fin pour arrêter celui qui est décrit par les médias américains comme un survivaliste, sniper autodidacte ayant un fort ressenti à l'égard des forces de l'ordre.

«Je peux confirmer que nous avons arrêté Eric Frein. Des informations complémentaires seront communiquées ultérieurement», a indiqué une porte-parole de la police de l'État de Pennsylvanie, citée par plusieurs médias.

Eric Frein avait été ajouté à la liste des 10 personnes les plus recherchées par le FBI après l'embuscade qu'il avait dressée près d'une caserne située à la frontière entre la Pennsylvanie, les États de New York et du New Jersey.

Les policiers à sa recherche avaient trouvé des traces de son passage durant toute la chasse à l'homme, mais il avait toujours réussi à les devancer. Une note sur laquelle Frein racontait son forfait avait notamment été retrouvée dans un campement abandonné.

«J'ai eu une opportunité aux environs de 23h00 et je l'ai saisie», a écrit Frein, selon la police. «Il est tombé, j'ai été surpris par la rapidité. J'ai tiré de nouveau vers sa tête et son cou. Il était immobile et tranquille après ça.»

«Un autre policier s'est approché de celui que je venais d'abattre. Comme il s'agenouillait, je lui ai tiré dessus et alors (il) a bondi vers la porte. Ses jambes étaient visibles et immobiles», a-t-il poursuivi.

L'homme a été décrit comme un solitaire obnubilé par l'histoire militaire, fasciné par l'armée serbe et les groupes paramilitaires. Il a notamment participé et organisé des reconstitutions de batailles entre Serbes et Croates pendant la guerre de Bosnie dans les années 1990, selon les médias.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer