Le Texas exécute un condamné sur fond de polémique

Willie Trottie est le 29e condamné à mort exécuté... (Photo: AP)

Agrandir

Willie Trottie est le 29e condamné à mort exécuté cette année aux États-Unis, le huitième au Texas.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le Texas a exécuté mercredi un Noir américain condamné pour le meurtre de sa compagne et du frère de celle-ci, malgré la polémique qui fait rage aux États-Unis sur le secret de fabrication des barbituriques, a-t-on appris auprès des autorités.

La mort de Willie Trottie, 45 ans, a été déclarée à 18h35 dans la chambre d'exécution de Huntsville, Texas, a annoncé Jason Clarke, porte-parole des prisons texanes.

Il avait été reconnu coupable d'avoir tué par balles sa compagne âgée de 24 ans et le frère de celle-ci, âgé de 28 ans, à Houston en 1993. Les deux victimes avaient été abattues lors d'un échange de coups de feu, initié selon le condamné par son beau-frère, et au cours duquel Trottie avait lui-même été blessé.

Il a été exécuté par injection à dose létale de Pentobarbital, un anesthésiant couramment utilisé par les vétérinaires, que les États pratiquant la peine de mort, acculés à une pénurie, ne peuvent plus se procurer qu'auprès de préparateurs en pharmacie non agréés, qui requièrent l'anonymat de peur des réactions des abolitionnistes et des avocats.

Trottie avait introduit une série d'ultimes appels devant la Cour suprême qui ont tous été rejetés, dans lesquels il arguait notamment de l'inconstitutionnalité de la procédure texane, qui l'empêche de connaître le fabricant et donc de savoir s'il risque de souffrir lors de l'injection létale.

«C'est le cinquième recours similaire contre le protocole d'exécution du Texas en un an. Chaque fois, les plaignants, représentés par le même avocat, ont présenté exactement les mêmes allégations», protestait l'Etat dans sa réponse à la Cour suprême, rappelant qu'à chaque fois les plaintes ont été rejetées et les condamnés exécutés.

«Comme les quatre plaignants avant lui, (Trottie) continue de demander plus d'information -- où, comment et qui. Il veut en particulier connaître la source du Pentobarbital», ajoutait le Texas, en réitérant son refus.

Trottie est le 29e condamné à mort exécuté cette année aux États-Unis, le huitième au Texas, l'État qui, à égalité avec le Missouri, détient le record du nombre d'exécutions en 2014.

Quelques heures auparavant, mercredi à 01h31, le Missouri a exécuté par injection de Pentobarbital le Noir Earl Ringo, pour le meurtre en 1998 d'une employée et d'un chauffeur-livreur lors d'un vol à main armée dans un restaurant.

«C'est honteux que les États-Unis continuent ce châtiment cruel, inhumain et dégradant» qu'est la peine capitale, a protesté Amnesty International USA, appelant le Missouri et le Texas à emboîter le pas du tiers des 50 Etats américains ayant abandonné la peine de mort.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer