Les républicains conservent un siège en Floride

David Jolly... (Photo: Reuters)

Agrandir

David Jolly

Photo: Reuters

Tamara Lush, Michael J. Mishak
Associated Press
Pinellas Park

La réforme de la santé du président Barack Obama a échoué un premier test en vue des élections de mi-mandat de novembre alors que les républicains ont conservé un siège à la Chambre des représentants lors d'une élection fédérale complémentaire.

Le candidat du Parti républicain, David Jolly, a battu son adversaire démocrate Alex Sink lors de l'élection dans la 13e circonscription de la Floride. Jolly a obtenu 88 294 votes, devançant Sink par moins de 4000 votes.

Le siège était vacant à la suite du décent de l'élu précédent, un républicain.

Les deux partis avaient jeté énergie et ressources dans cette élection dont les résultats influenceront vraisemblablement leurs stratégies nationales en vue des scrutins de novembre. Ils avaient fait appel à des vedettes comme l'ancien président Bill Clinton ou l'ancien candidat républicain à la vice-présidence Paul Ryan pour convaincre les électeurs de choisir le candidat de leur coeur.

Les experts s'attendent à ce que les républicains conservent le contrôle de la Chambre des réprésentants.

Le GOP - Good Old Party, le surnom historique du Parti républicain - espère toutefois profiter de l'impopularité grandissante de Barack Obama pour faire au moins six gains aux élections sénatoriales et enlever le contrôle du Sénat aux démocrates.

Plus de 11 millions $ ont été dépensés au cours de la campagne électorale selon la Sunlight Foundation, un organisme sans but lucratif. Plus du quart des électeurs inscrits sont âgés de 65 ans et plus; cette catégorie d'âge compte pour plus de 50 pour cent de la participation électorale.

En 2008 et en 2002, lors de l'élection présidentielle, une majorité d'électeurs de la circonscription avaient appuyé Barack Obama.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer