Le dalaï-lama dirigera la prière au Sénat américain

Le chef spirituel tibétain est populaire dans la... (PHOTO JIM WATSON, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le chef spirituel tibétain est populaire dans la classe politique américaine, de droite à gauche.

PHOTO JIM WATSON, ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
Washington

Le dalaï-lama ouvrira la séance du Sénat des États unis jeudi par une prière, un honneur accordé au chef spirituel tibétain en exil par ses nombreux soutiens parlementaires américains.

Le bureau du prix Nobel de la paix a confirmé que le dalaï-lama remplacerait, pour la première fois, l'aumônier du Sénat. Chaque journée s'ouvre traditionnellement dans la chambre haute du Congrès par une prière et le serment d'allégeance. L'aumônier du Sénat, Barry Black, invite régulièrement des personnalités de diverses religions à prononcer la prière à sa place.

Le dalaï-lama rencontrera dans la journée de jeudi des responsables du Sénat et de la Chambre des représentants, a indiqué son porte-parole Kaydor Aukatsang. Le président de la Chambre, John Boehner, le recevra à 15 h GMT.

Il a déjà rencontré le 21 février, et pour la troisième fois, Barack Obama à la Maison-Blanche, une rencontre qui avait suscité la colère de Pékin, qui a qualifié l'entrevue de «grossière ingérence dans les affaires intérieures de la Chine».

Le chef spirituel tibétain est populaire dans la classe politique américaine, de droite à gauche. En février, il avait été invité dans un centre de réflexion conservateur de Washington, l'American Enterprise Institute, mais il compte aussi de nombreux soutiens classés à gauche, comme l'acteur Richard Gere.

Vendredi, il prononcera un discours à guichets fermés à la Cathédrale nationale de Washington.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer