Obama couvre de louanges Hillary Clinton

Hillary Clinton et Barack Obama se saluent sous... (Photo Win McNamee, AP)

Agrandir

Hillary Clinton et Barack Obama se saluent sous le regard de l'ancien président Bill Clinton, juste avant que le président réélu prête serment, lundi dernier, à Washington.

Photo Win McNamee, AP

Partager

Agence France-Presse
Washington

Le président américain Barack Obama couvre de louanges sa secrétaire d'État Hillary Clinton, qui s'apprête à lâcher les rênes du département d'État, dans un entretien télévisé commun qui sera diffusé dimanche et dont la chaîne CBS a rendu publics quelques extraits vendredi soir.

Cette interview à deux voix tournée à la Maison-Blanche passera dans son intégralité dans l'émission 60 minutes, institution de la télévision américaine, et devrait alimenter les spéculations sur une éventuelle candidature de Mme Clinton à la présidentielle de 2016.

«Je voulais juste avoir la chance de dire merci publiquement parce que je crois que Hillary restera parmi les meilleurs secrétaires d'État que nous ayons eus», a déclaré le président des États-Unis aux côtés de sa chef de la diplomatie pour encore quelques jours.

«Nous avons eu une belle collaboration ces quatre dernières années, elle va me manquer», a encore lancé M. Obama, répétant qu'il aurait aimé qu'elle reste à son poste pour son second mandat.

Mme Clinton, après avoir dirigé la diplomatie de la première puissance mondiale depuis janvier 2009, va en laisser les commandes au sénateur démocrate John Kerry, sous réserve de l'approbation de sa nomination par le Sénat mardi.

«Je veux simplement que le pays apprécie le rôle extraordinaire qu'elle a joué pendant mon mandat et le nombre de succès remportés sur la scène internationale grâce à son travail acharné», a encore loué le président Obama.

Mme Clinton, 65 ans, n'a pas donné d'indications fermes sur ses futures intentions, mais le tout-Washington est convaincu de sa candidature à la présidentielle de novembre 2016. Cette as de la politique, au sommet de sa popularité et parfois adulée comme une célébrité, répète depuis des mois qu'elle veut «reprendre une vie privée» et dément vouloir se relancer dans une course à la Maison Blanche.

L'ancienne «première dame» du président Bill Clinton de 1993 à 2001 avait été battue de justesse par M. Obama au terme des primaires acharnées du parti démocrate en 2008. Leur réconciliation avait été soigneusement mise en scène avant la présidentielle de novembre 2008 et M. Obama lui avait, à la surprise générale, proposé de prendre la tête du département d'État.

«En politique et en démocratie, vous remportez parfois les élections et parfois vous les perdez», a dit Mme Clinton sur CBS pour expliquer pourquoi elle avait rejoint M. Obama après sa victoire il y a plus de quatre ans.

Il est extrêmement rare depuis le début de son mandat que M. Obama partage l'affiche d'un entretien télévisé avec quelqu'un d'autre que son épouse Michelle. L'interview accordée aux télévisions françaises en novembre 2011 en marge du G20 de Cannes par le président américain et son homologue français de l'époque, Nicolas Sarkozy, avait constitué une exception.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Hillary la binoclarde

    États-Unis

    Hillary la binoclarde

    La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, qui quitte son poste dans quelques jours, a la vue bien corrigée par ses nouvelles lunettes qu'elle... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer