Une application pour économiser l'eau?

Selon la proposition, les résidences seraient équipées de... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Selon la proposition, les résidences seraient équipées de compteurs d'eau et seraient récompensées en monnaie virtuelle utilisable dans la municipalité pour leur économie d'eau.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Est-ce qu'une application mobile générant des points pouvant se transformer en monnaie locale pourrait aider à Montréal à diminuer sa consommation d'eau? C'est une des propositions de l'Équipe Coderre pour améliorer le bilan environnemental de la ville au cours des quatre prochaines années.

«On propose de mettre en application une app (sic) qui va permettre aux citoyens qui posent des gestes pour économiser l'eau de gagner des points. C'est une façon d'impliquer les citoyens, la "gamification", et d'aller chercher des points, et pourquoi pas ici dans Rosemont-Petite-Patrie, les utiliser comme monnaie locale?», a suggéré l'ex-chef du parti Vert et candidat au poste de conseiller dans cet arrondissement, Scott McKay.

La ville de Saint-Jérôme a déjà adopté un tel projet et en promet l'entrée en vigueur dès l'été prochain. Les résidences seraient équipées de compteurs d'eau et seraient récompensées en monnaie virtuelle utilisable dans la municipalité pour leur économie d'eau.

M. McKay a aussi parlé de captation de l'eau de pluie qui s'en va inutilement dans les égoûts.

«Nous devons miser sur la fonctionnalité des espaces urbains, et effectuer une gestion verte des eaux pluviales. Il s'agit essentiellement de mettre un peu partout dans nos infrastructures des solutions vertes qui vont nous permettre d'absorber les eaux quand il y a de fortes pluies et pouvoir les stocker et les réutiliser à diverses fins, comme servir lors de son évaporation lors de périodes sèches à combattre les ilots de chaleur. Ça peut donc prévenir les inondations et combattre les ilots de chaleur. On va ramener le cycle de l'eau plus près dans la vie des citoyens de Montréal», a poursuivi le candidat vert, flanqué du maire et d'autres candidats locaux au parc Molson, dans Rosemont-Petite-Patrie, un arrondissement dans lequel le parti du maire travaille fort pour faire des gains.

Ces mesures visent l'atteinte de l'objectif de réduction de 20 % de la consommation d'eau potable, promesse faite en 2013. On en serait à 14 % aujourd'hui, selon le maire sortant.

Le maire à en outre fait diverses promesses environnementales et réitéré des engagements passés comme l'ajout de 50 km de pistes cyclables et 10 km de rues piétonnes par année, augmenter le nombre d'usagers du transport en commun et prendre des mesures pour favoriser l'augmentation du nombre de véhicules électriques sur les routes.

Il promet aussi de meilleures ouvertures à l'eau entourant l'île, en allant de l'avant avec les projets de plages dans l'est de Montréal, celle de Verdun et le bain portuaire dans le Vieux-Port.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer