Complexe environnemental Saint-Michel: relance de l'usine de captation des biogaz

Vue aérienne du Complexe environnemental de Saint-Michel.... (PHOTO FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL)

Agrandir

Vue aérienne du Complexe environnemental de Saint-Michel.

PHOTO FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En panne depuis un an et demi, la centrale de captation des biogaz du Complexe environnemental Saint-Michel sera rénovée afin de produire du chauffage pour les locaux de la TOHU et du Cirque du Soleil à compter de 2016.

Montréal a annoncé ce matin la signature d'une nouvelle entente de 25 ans pour capter le biogaz produit par les 39 millions de tonnes de déchets enfouis dans l'ancien dépotoir de la carrière Miron. La Ville recevra une redevance de 11,4% sur les ventes d'électricité à Hydro-Québec, soit environ 485 000$ annuellement.

Le réseau de captage des biogaz au Complexe environnemental Saint-Michel a été érigé en 1995, mais il est hors d'usage depuis janvier 2014 en raison du bris de la turbine de l'usine Gazmont. À ce moment, la centrale produisait 6,4 mégawatts de biogaz.

Ce projet permettra de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 1400 tonnes par année.

Avec le temps, le dépotoir, qui n'est plus utilisé depuis 2009, produira de moins en moins d'émanations.

La centrale Gazmont était exploitée par une société en commandite composée de SNC-Lavalin et Biothermica. La Société Biomont Énergie, dont les actionnaires sont Gazmont et Biothermica énergie, est la nouvelle signataire de l'entente. Elle prévoit investir dans ce projet 15 millions de dollars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer