Rhinocéros en danger d'extinction: un zoo accouplera un frère et une soeur

Sur cette photo apparaît la femelle rhinocéros de Sumatra,... (PHOTO FOURNIE PAR LE ZOO Cincinnati)

Agrandir

Sur cette photo apparaît la femelle rhinocéros de Sumatra, Suci.

PHOTO FOURNIE PAR LE ZOO Cincinnati

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington

Dans un effort désespéré pour sauvegarder une espèce de rhinocéros en danger extrême d'extinction, le zoo de Cincinnati (Ohio, nord) va tenter de faire accoupler début août deux animaux frère et soeur.

L'accouplement de Harapan, un rhinocéros mâle de Sumatra (Indonésie) de six ans avec sa soeur Suci, âgée de près de neuf ans, pourrait se produire dès la semaine prochaine, ont indiqué des gardiens du zoo.

Ce projet suscite des controverses vu le risque d'anomalies génétiques et la pauvreté de la qualité du sperme des progénitures, reconnaît Terri Roth, directrice du Centre Lindner pour la conservation et la recherche sur les espèces en danger, mais affirme-t-elle à l'AFP, «il n'y a pas d'autres solutions».

Selon les experts en conservation, il ne resterait qu'une centaine de rhinocéros de Sumatra à l'état sauvage en Indonésie et en Malaisie, et seulement dix en captivité dans le monde.

Quatre sont de la même famille, dont trois se trouvent depuis ces dernières années au zoo de Cincinnati et un quatrième est né en Indonésie en 2012.

Pour Suci la seule option d'accouplement est son frère Harapan, car l'insémination artificielle n'a jamais donné de résultat chez les rhinocéros de Sumatra, donc pas question d'acheminer du sperme d'un mâle génétiquement compatible vivant ailleurs, explique Terri Roth.

Harapan, qui a presque atteint l'âge adulte, a été transféré plus tôt en juillet du zoo de Los Angeles.

«À moins que les Indonésiens ne capturent plus de rhinocéros de Sumatra et qu'un mâle sans lien de parenté avec Suci ne devienne disponible, nous n'avons pas la diversité génétique dont nous avons besoin», relève-t-il.

Les femelles rhinocéros doivent aussi engendrer pour éviter que leurs organes de reproduction ne développent des kystes, qui risquent de les rendre infertiles, indique Susie Ellis, directrice de l'International Rhino Foundation.

Celle-ci souligne que la population de rhinocéros de Sumatra a fortement diminué à cause de la destruction de leur habitat et du braconnage pour leur corne, qui en Asie est considérée à tort comme dotée de vertus médicinales.

Le rhinocéros de Sumatra «n'est pas comme le panda géant que tout le monde connaît et je pense que le public doit savoir (...) ce qui arrive avec ces rhinocéros», commente Terri Roth.

«Nous sommes en passe de perdre ce rhinocéros et je ne veux pas cela arrive», ajoute-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer