Ottawa veut interdire le passage des pétroliers dans le nord de la C.-B.

Les sanctions en cas d'infraction à l'interdiction d'Ottawa... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Les sanctions en cas d'infraction à l'interdiction d'Ottawa pourront s'élever jusqu'à cinq millions de dollars.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le gouvernement fédéral a présenté vendredi un projet de loi qui interdira le passage, au large des côtes du nord de la Colombie-Britannique, de la plupart des pétroliers.

Le ministre des Transports Marc Garneau en a fait l'annonce devant la Chambre des communes.

La Loi sur le moratoire relatif aux pétroliers vise à interdire aux pétroliers transportant du pétrole brut et des hydrocarbures persistants «de s'arrêter, de charger ou de décharger leurs cargaisons» dans une aire délimitée entre la pointe nord de l'île de Vancouver et la frontière avec l'État américain de l'Alaska. Cette zone comprend également l'archipel de Haida Gwaii.

Le projet de loi déposé s'inscrit dans la lignée d'un engagement pris par le premier ministre Justin Trudeau à l'automne, alors qu'il avait rejeté le projet d'oléoduc Northern Gateway. Il avait fait valoir que le nord de la Colombie-Britannique n'était pas un endroit propre à la circulation de pétroliers.

Les embarcations transportant moins de 12 500 tonnes métriques de pétrole brut ou d'hydrocarbures persistants ne seront pas sujettes à l'interdiction mise de l'avant par Ottawa. Le fédéral dit ainsi souhaiter permettre aux communautés de la région visée de continuer à recevoir «des chargements essentiels de mazout de chauffage et d'autres produits».

Les sanctions en cas d'infraction à l'interdiction d'Ottawa pourront s'élever jusqu'à cinq millions de dollars.

Le projet de loi inclut en outre des dispositions permettant l'ajout d'exemptions pour certains produits, «en fonction des données scientifiques et des facteurs de sécurité environnementale».

Les hydrocarbures persistants sont ceux qui sont plus lourds et qui se dissipent lentement en cas de déversement. C'est notamment le cas du brut synthétique, du bitume partiellement modifié ainsi que du mazout de type bunker C.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer