Les catastrophes naturelles ont coûté 45 milliards au premier semestre de 2013

Pire catastrophe naturelle du début d'année d'un point... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Pire catastrophe naturelle du début d'année d'un point de vue financier, les inondations qui ont frappé l'Allemagne et plusieurs pays d'Europe centrale en mai-juin ont entraîné pour plus de 12 milliards d'euros de dégâts (16 milliards de dollars)

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Francfort, Allemagne

Le coût des catastrophes naturelles a atteint environ 45 milliards de dollars au premier semestre au niveau mondial, un chiffre nettement inférieur aux 85 milliards observés en moyenne lors des dix dernières années, a annoncé mardi le réassureur allemand Münich Re.

Sur ce total, le coût à supporter pour l'ensemble des assureurs a atteint quelque 13 milliards de dollars de janvier à fin juin, contre une moyenne de 22 milliards de dollars sur la même période depuis dix ans, a précisé le groupe de Munich (sud) dans un communiqué.

Pire catastrophe naturelle du début d'année d'un point de vue financier, les inondations qui ont frappé l'Allemagne et plusieurs pays d'Europe centrale en mai-juin ont entraîné pour plus de 12 milliards d'euros de dégâts (16 milliards de dollars), dont au moins 3 milliards d'euros de dommages assurés (3,9 milliards de dollars).

La majorité des dommages assurés se situent en Allemagne, détaille Munich Re.

À titre de comparaison, les gigantesques crues qui avaient frappé le pays en 2002 s'étaient soldées par un montant total de dégâts de 16,5 milliards de dollars environ, pour 3,4 milliards de dollars assurés.

«La fréquence des inondations en Allemagne et en Europe centrale a été multipliée par deux depuis le début des années 80», a commenté Torsten Jeworrek, membre du conseil de direction de Munich Re.

Les tornades qui ont touché l'État d'Oklahoma aux États-Unis du 18 au 22 mai ont quant à elles généré des dommages d'un montant total de plus de 3 milliards de dollars, pour un coût d'environ 2 milliards de dollars pour les assureurs.

En outre, des inondations au Canada dans la province d'Alberta, «probablement les pires inondations jamais vécues» dans cette région, ont provoqué des dégâts d'un coût total de plus de 3 milliards de dollars, pour un montant de dommages assurés d'un peu plus d'un milliard d'euros (1,35 milliard de dollars), poursuit le communiqué.

Les inondations en Inde et au Népal, causées par de fortes pluies, ont été la pire catastrophe du point de vue du bilan humain : elles ont coûté la vie à 1000 personnes.

Au total, 460 catastrophes naturelles notables ont été relevées au cours des six premiers mois de l'année, soit au-dessus de la moyenne des dix dernières années (390).

Interrogé par l'AFP, le réassureur allemand a précisé qu'il dévoilerait une estimation de l'impact de ces dégâts sur ses résultats lors de la publication de son rapport financier du deuxième trimestre le 6 août.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer