Feu vert de la Cour fédérale à la production d'oeufs de saumon OGM

Pavé de saumon... (PHOTO MASTERFILE)

Agrandir

Pavé de saumon

PHOTO MASTERFILE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HALIFAX

La Cour fédérale rejette la requête des écologistes qui contestaient le feu vert donné par Ottawa à la production d'oeufs de saumon transgéniques dans l'Île-du-Prince-Édouard.

Mark Butler, de l'organisme Ecology Action Centre, de Halifax, a indiqué mercredi que les environnementalistes songent à en appeler de cette décision.

Son groupe et l'organisme Living Oceans Society ont plaidé en Cour fédérale qu'avant de donner son feu vert, Ottawa avait enfreint ses propres lois et règlements, et qu'il n'avait pas suffisamment évalué les impacts de cette industrie sur l'environnement.

Le juge Russel W. Zinn a cependant rejeté leurs arguments, en concluant que la décision du gouvernement était « raisonnable » et respectait la Loi canadienne sur la protection de l'environnement. Il ordonne toutefois à l'entreprise américaine AquaBounty de n'utiliser les oeufs de saumon transgéniques qu'à son usine de Souris - ce que les écologistes canadiens qualifient de « victoire partielle ».

Ce jugement fait suite à la décision de l'agence américaine des aliments et des médicaments (FDA) d'approuver, en novembre, la vente aux États-Unis de saumon génétiquement modifié de l'entreprise AquaBounty, établie à Boston.

Il s'agit du tout premier produit animalier transgénique approuvé pour consommation humaine aux États-Unis. Face aux inquiétudes manifestées par les consommateurs, le gouvernement américain a mis cinq ans avant d'approuver la vente de ce saumon transgénique.

Croissance deux fois plus rapide

AquaBounty soutient que son saumon de l'Atlantique peut croître deux fois plus rapidement lorsqu'on implante dans ses oeufs des gènes de saumon du Pacifique et de loquette d'Amérique - une espèce d'anguille.

Le pdg d'AquaBounty, Ron Stotish, se réjouit de la décision du tribunal canadien, qui permettra à l'entreprise de produire finalement dans l'Île-du-Prince-Édouard ses oeufs de saumon transgéniques, avant de les faire croître au Panama.

L'entreprise a reçu le feu vert d'Environnement Canada pour la production d'oeufs transgéniques, mais pas pour la vente de saumon génétiquement modifié au pays. Santé Canada a cependant confirmé qu'AquaBounty avait déposé une demande en ce sens.

Les écologistes s'opposent aux saumons transgéniques parce qu'ils pourraient s'échapper de leurs bassins d'aquaculture et se mêler à la population de saumons sauvages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer